• Vos rosiers en Mars

    Terminer la plantation le plus tôt possible dans le mois dans les massifs préparés. Si les plates-bandes ne sont pas prêtes, retourner profondément le sol sur une hauteur d'un fer de bêche en incorporant du compost ou de la tourbe et un engrais à décomposition lente (sang, os, corne). Ajouter un engrais complet de type 4-8-12 à la dose de 100 g par m². Tailler les  rosiers buissons et les  rosiers tiges avant la plantation pour les manier plus facilement. Réduire la taille des racines, supprimer celles qui sont malades, meurtries ou trop longues, 25 à 30 cm au maximum. Commencer la plantation(voir>>>Novembre<<<). Creuser un trou de taille suffisante pour permettre aux racines de s'étaler. Avec une réglette ou un bâton posé sur le trou, évaluer la hauteur du point de greffe ou la trace du sol sur les tiges. Le point de greffe doit être légèrement enterré, ce qui permet de mettre la base des rameaux à l'abri du gel. Former une petite butte de terre au fond du trou pour y installer les racines. Reboucher et tasser.

    Taille

     

    On attend en général la fin des gelées pour effectuer la taille; elle peut donc commencer dès mars dans les zones protégées ou dans le Midi. La taille des rosiers a pour but de les maintenir dans une forme correcte et saine, de faire disparaître le bois mort ou faible, les brindilles mal placées. Sans cette taille, la vie du rosier serait considérablement diminuée. Tailler tous les rosiers en cette saison, qu'ils soient établis de longue date ou plantés récemment, rosiers grimpants, rosiers miniatures, rosiers buissons, rosiers botaniques, rosiers parasols, à l'exception des rosiers non remontants c'est à dire ceux qui ne fleurissent qu'une seule fois dans l'année(voir >>>Juillet<<<). Pour la taille mettre une paire de gants solides et employer un sécateur bien affûté. Faire la coupe en biseau à 0,5 cm au-dessus d'un oeil, la pente du biseau dans le sens opposé au sommet de l'œil. Cette taille en biseau protège la plaie de la pluie, qui risque de favoriser l'implantation des maladies, ainsi que du gel, qui endommage le bois. Tailler au niveau d'un bourgeon dirigé vers l'extérieur pour que la nouvelle tige pousse, elle aussi, vers l'extérieur. C'est une taille en gobelet. Les tiges qui poussent vers l'intérieur seront ôtées pour une bonne aération. Eliminer totalement tout le bois mort, malade ou endommagé. La coupe du bois sain est vert pâle. Une coupe brune montre un bois malade ou ayant souffert du gel.

    Symptômes de maladie

    Si les tiges ont été longues à perdre leurs feuilles après un automne humide, le gel a pu endommager le bourgeon qui prend naissance à la base de la feuille, et une maladie cryptogamique risque de s'y installée. Il faut donc vérifier si des tiges saines présentent des taches brunes et tailler dans un bois sain au-delà de tout symptôme de maladie. Rabattre les petits rameaux malingres sur la tige principale. Un rameau secondaire est toujours plus fin que la tige dont il est issu; le but est donc de laisser les tiges vigoureuses pour produire de nouveaux rejets. Lors de la taille des rosiers, préparer une brouette avec une feuille de plastique pour récupérer les déchets de taille. Il faut les brûler, car ils abritent des germes de maladies.

    Rosiers buissons, hybrides de thé

    Récemment plantés, il faut tailler entre 8 et 12 cm au-dessus du niveau du sol. Cette taille sévère permettra au système de racines de s'implanter avant que ne poussent de nouveaux rejets vigoureux partant de la base pour former le buisson, bien aéré au centre. Plantés depuis plusieurs années, il faut supprimer le bois mort, malade ou abîmé. Rabattre les rameaux secondaires sur la tige principale. Rabattre toutes les tiges saines et vigoureuses à la moitié ou au tiers de leur longueur, 8 à 12 cm du sol, pour favoriser l'émission de nouveaux rejets.

    Rosiers buissons, floribonda

    Récemment plantés, rabattre jusqu'à 10 à 12 cm au-dessus du niveau du sol. Cette taille sévère permettra au système de racines de s'implanter avant que ne démarrent de la base de nouveaux rejets pour former le buisson.

    Plantés depuis plusieurs années, il faut supprimer le bois mort, malade ou abîmé. Rabattre les rameaux secondaires sur la tige principale. Tailler environ un tiers des nouveaux rejets verts qui ont poussé l'année précédente pratiquement au ras du sol. Rabattre les tiges anciennes, plus foncées, environ à la moitié leur longueur, sauf une, qui devra être taillée au-dessus d'un bourgeon à environ 12 cm du sol pour favoriser une nouvelle pousse.

    Rosiers arbustes remontants

    Récemment plantés, il n'y a pas de taille. Plantés depuis plusieurs années, il faut éliminer le bois mort ou endommagé par le gel. Pas de taille, sauf un élagage pour leur donner la forme désirée. Un sujet ancien qui a trop poussé et qui est sans feuillage à la base devrait avoir une ou deux tiges principales taillées à 20 cm du sol pour faire apparaître de nouveaux rejets le plus bas possible.

    Rosiers grimpants, floraison remontante

    Récemment plantés, il n'y a pas de taille, sauf l'élimination des rameaux morts. Plantés depuis plusieurs années, il faut éliminer le bois mort, malade ou abîmé par le gel. Rabattre les rameaux secondaires sur la tige principale. Tailler les rameaux les plus épais à la moitié de leur longueur.

    Rosiers miniatures

    Récemment plantés, il n'y a pas de taille, sauf des rameaux morts ou malades. Plantés depuis plusieurs années, rabattre les tiges principales à environ la moitié de leur longueur. Enlever ce qui reste comme bois mort, malade ou abîmé par le gel.

    Rosiers tiges, hybrides de thé et floribonda

    Récemment plantés, rabattre les tiges principales de la tête à 12 à 15 cm et les rameaux secondaires de 2 à 4 cm en taillant juste au-dessus d'un bourgeon dirigé vers l'extérieur ou vers le haut pour que les rejets forment un volume équilibré. Plantés depuis plusieurs années, enlever le bois mort, malade ou abîmé par le gel. Rabattre les rameaux secondaires sur la tige principale. Rabattre toutes les autres tiges à la moitié de leur longueur, en taillant au-dessus d'un bourgeon dirigé vers l'extérieur ou vers le haut pour que les rejets forment une masse équilibrée.

    Rosiers tiges grimpants, non remontants, pleureurs

    Les variétés qui n'ont qu'une floraison pendant l'été (non remontantes) ne devraient pas être taillées avant septembre. Ces types de rosiers fleuriront l'été suivant sur les nouveaux rameaux de l'année.

    En zone méditerranéenne

    Les rosiers commencent leur floraison; surveiller l'attaque des parasites et traiter.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :