• Vos fruitiers en Septembre

    C’est dans le courant de ce mois qu’il convient de penser aux futures plantations, qu’il s’agisse de la création du verger, de l’augmentation du nombre de sujets ou de variétés, ou plus simplement du remplacement d’un arbre dépérissant ou qui se serait révélé sans intérêt plusieurs années de suite. Les variétés fruitières sont nombreuses, mais toutes ne conviennent pas au jardinier amateur, qui fait son choix en fonction de ses goûts, de ses préférences, de ses besoins et non en fonction de la productivité. Une fois le choix arrêté, il faut passer commande au pépiniériste, qui pourra effectuer la livraison à la période souhaitée. Indépendamment de ses goûts personnels, il faut également tenir compte des exigences de chaque essence fruitière en fonction du climat : cassissiers, cerisiers, poiriers, pommiers, pruniers, peuvent être implantés dans presque toutes les régions de France ; par contre, abricotiers, pêchers, et vignes de table réclament les climats du sud de la Loire ; bien entendu, on a toujours la possibilité d’utiliser des microclimats ou de les créer, en faisant pousser ces essences sur espaliers, par exemple, pour les acclimater dans des régions naturellement défavorables.

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Le gel, qui est l’ennemi principal de la floraison printanière de la grande majorité des arbres fruitiers, oblige à choisir, dans les régions réputées gélives, des variétés à floraison tardive ; un tel choix est pratiquement impossible pour les abricotiers, les cerisiers, les pêchers et les pruniers. Par contre, quelques variétés de pommiers ont une floraison qui échappe généralement aux gelées matinales, parmi lesquelles : ‘Belle Fille’, ‘Châtaignier’, ‘Freiberg’, ‘Granny Smith’, ‘Reinette grise’ et ‘Reinette du Mans’ ; les poiriers ont une floraison relativement groupée sur une quinzaine de jours et leurs fleurs échappent généralement à ces gelées.

    Lutte contre le pourridié

    C’est en cette saison que le pourridié (ou armillaire, ou blanc des racines) s’extériorise le plus évidemment. Ce champignon de teinte jaune miel forme une sorte de couronne au pied de l’arbre atteint, qui a une végétation languissante, dont les feuilles prennent des teintes automnales très tôt en saison, se dessèchent, dont certaines branches meurent brutalement, dont l'écorce du tronc se soulève et se détache aisément à la main, etc. Il faut arracher et brûler l’arbre ainsi attaqué ; on profitera de l’arrachage pour remarquer que les racines sont envahies par un feutrage blanc ou noir à forte odeur de moisi ; entre l’écorce et l’aubier du tronc se trouvent également des filaments blanchâtres. En arrachant cet arbre, il faut récupérer le plus possible de fragments de racines, car ce champignon vit sur les déchets ligneux demeurés dans le sol et peut très facilement envahir les racines d’un arbre sain nouvellement planté. Il n’existe pas de lutte directe contre ce ravageur ; les semences libérées par le champignon lui-même sont peu dangereuses. On a remarqué que les sols lourds et humides favorisaient son développement. Les racines extraites doivent être brûlées sur place.

    Cerisiers

    Il est encore temps d’appliquer un traitement cuprique pour éviter l’attaque du chancre bactérien.

    Fraisiers

    La fructification des variétés remontantes sera protégée des oiseaux par des filets ; la mise en place de cloches ou de châssis froids protégera les fruits des premiers froids et leur permettra peut-être de mûrir.

    Framboisiers

    Récolter les framboises sur les espèces remontantes.

    Pêchers et nectariniers

    La taille en vert est à poursuivre sur les coursonnes des arbres conduits en espalier.

    Poiriers et pommiers

    Il ne s’agit plus des soins à apporter à ces arbres, mais de la mise en état du local où seront entreposées les poires et pommes de longue conservation qui vont être récoltées. S’assurer que souris, loirs et lérots ne pourront pénétrer dans ce local ; les plateaux seront brossés ; les murs, passés au lait de chaux. Faire la cueillette dans les périodes fraîches de la journée et non en plein soleil. Le fruit, pris à pleine main, doit se séparer aisément de son point d’attache sur le rameau porteur ; ce sont les fruits les mieux exposés qui seront mûrs les premiers ; on ne peut espérer une bonne conservation d’un fruit présentant une tache, surtout si elle est d’origine parasitaire. Terminer la taille en vert des coursonnes. Détacher et brûler les bandes de toile qui ceintureraient les arbres et où se réfugiaient les insectes.

    Pruniers

    La prune est un fruit qui ne se conserve pas. Il faut donc la consommer de suite, ou en confiture. Les élagages sont recommandés en cette période de l’année. Protéger efficacement les plaies en appliquant un antiseptique, puis en passant un enduit protecteur.

    Ronces, loganberries et autres hybrides

    Récolter les derniers fruits, supprimer les vieilles tiges et palisser les nouvelles pousses.

    Vigne

    On récolte les grappes au cours du mois, suivant le temps. Ensacher chaque grappe dans un sac spécial, peu avant maturité pour éviter les dégâts causés par les guêpes et les abeilles. Conserver les plus belles grappes pour l’hiver, dans la sciure ou glisser le morceau de sarment attenant dans une bouteille d’eau, dans un lieu frais.

    En zone méditerranéenne

    Préparer le terrain pour la plantation. Creuser des trous de 1 m3, à 7 m de distance pour les orangers, 12 m pour les oliviers. Les grenadiers peuvent être conduits en haies. Une distance de 7 m entre les arbres suffira aux néfliers du japon (Eriobotrya japonica). Les granades, au cours du mois, commencent à mûrir. Planter les arbousiers. Commencer à récolter les olives.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :