• Vos fruitiers en juin

    L'éclaircissage des fruits favorise le grossissement de ceux qui sont conservés ; il faut tout d'abord laisser l'arbre se débarrasser lui-même d'un certain nombre de fruits. Après la chute naturelle des fruits, pratiquer l'éclaircissage avec des ciseaux effilés ou par pincement entre le pouce et l'index.

    Cassissiers

    Entretenir les touffes propres, car une fois envahies par les mauvaises herbes, elles sont difficiles à récupérer. Arroser si nécessaire.

    Fraisiers

    Par temps humide, les fruits peuvent être envahis par la pourriture grise ; si c'est le cas, les récolter et les éliminer pour éviter la contamination.

    D'autres ennemis s'attaquent aux fraises ; les oiseaux font des blessures profondes avec des bords déchiquetés sur la face la plus ensoleillée ; les limaces mangent sur la face non ensoleillée et font des cavités molles et lisses (on peut les détruire par des appâts empoisonnés placés sous une tuile ou un pot retourné) ; divers coléoptères préfèrent également le dessous des fruits et creusent une cavité sèche plus étroite en surface qu'à l'intérieur (on peut les capturer en enfonçant des pots à confiture à parois lisses dans le sol, ils y tombent et ne peuvent remonter).

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Lorsqu'on met en place des filets pour la protection contre les oiseaux, leurs mailles s'accrochent aux piquets de soutien ; pour éviter cet inconvénient, placer sur ces piquets des pots en verre ou des flacons à large goulot retournés. Les jeunes fraisiers récemment plantés seront entretenus propres par des binages et sarclages. Supprimer les stolons qui ne tarderont pas à se former. Certains amateurs préfèrent des planches de fraisiers plus denses ; pour cela, on conserve les stolons et, au lieu de les supprimer, on essaie de les aligner sur le rang en facilitant leur ancrage au sol par un petit crochet en fil de fer. Sur un même pied principal, il n'est pas conseillé de conserver plus de 3 ou 4 stolons.

    Framboisiers

    Désherber pour éviter l'invasion des touffes par les mauvaises herbes à la main, ou en utilisant un désherbant chimique sans atteindre ni les feuilles ni les jeunes pousses. Traiter avec un insecticide non persistant tel que pyrèthre ou roténone pour éviter le ver des framboises. Des filets seront indispensables pour protéger les fruits de la gourmandise des oiseaux. Par temps sec, des arrosages sont conseillés.

    Groseilliers rouges et blancs

    Des fils de coton tirés entre les branches évitent plus ou moins les attaques des oiseaux. Les filets sont évidemment plus efficaces.

    Groseilliers à maquereau

    Pincer les extrémités des jeunes pousses pour favoriser la formation des boutons à fruit. Pulvériser des produits à base de dinocap, de bénomyl ou de soufre pour éviter les attaques d'oïdium.

    Pêchers et nectariniers

    Les ébourgeonnages étant terminés, palisser les jeunes pousses conservées sur leur armature ; par la même occasion, contrôler le bon éclaircissage des fruits. Si nécessaire, effectuer un traitement insecticide.

    Pommiers et poiriers

    Stopper l'apparition des pucerons par des pulvérisations avec un insecticide systémique, et des acariens (araignée rouge) par des acaricides spécifiques. Les fongicides de synthèse habituels seront utilisés contre la tavelure. La lutte contre les pucerons permettra d'éliminer par la même occasion le ver des fruits (carpocapse) ainsi que les diverses chenilles s'attaquant au feuillage.

    Eclaircir les poires et les pommes (voir>>>Mai<<<). Faute d'une pluviosité suffisante, arroser et, pour limiter l'évaporation trop rapide de cette eau, faire un paillis. Biner les mauvaises herbes sur les sols nus ; on peut également utiliser du paraquat, désherbant total qu'il faut manier avec beaucoup de précautions pour les cultures voisines. Les vergers enherbés seront toujours tondus régulièrement. Surveiller plus particulièrement la végétation des arbres nouvellement plantés, leurs besoins en eau étant plus grands.

    Pruniers et cerisiers

    <style="text-align:> Les colonies de pucerons seront stoppées par des pulvérisations à base de malathion, bromophos, etc. Les feuilles des pruniers prenant un aspect métallique sont atteintes par la maladie du plomb. L'action contre cette maladie se limite à des mesures d'hygiène générale désinfection des instruments de taille d'un arbre à l'autre, badigeonnage des plaies de taille avec un liquide ou une pâte désinfectante à base d'oxyquinoléate de cuivre. Il faut également éviter de blesser les racines lors des travaux du sol. Si l'arbre est atteint trop profondément, l'arracher et le brûler. Protéger les fruits de l'attaque des oiseaux en mettant en place des filets en matière plastique spécialement conçus pour cet usage. Si l'été est particulièrement humide, traiter contre l'anthracnose du cerisier et la rouille du prunier.</style="text-align:>

    <style="text-align:></style="text-align:>

    <style="text-align:>

    Ronces, loganberries et autres hybrides

    <style="text-align:> Palisser les nouvelles pousses en les séparant des anciennes et en essayant de les arquer au maximum. Avant la floraison, effectuer des pulvérisations avec des spécialités commerciales à base de malathion ou phosalone, puis des traitements répétés au pyrèthre ou à la roténone pour éviter les attaques du ver des framboises.</style="text-align:>

    <style="text-align:></style="text-align:>

    <style="text-align:>

    Vigne

    <style="text-align:> Poursuivre les ébourgeonnages des jeunes pousses inutiles à la fructification présente ou future ; les jeunes sarments conservés seront pincés à 50 ou 60 cm, il est inutile de les laisser s'allonger démesurément puisque, à la saison prochaine, ils disparaîtront avec le sarment porteur. Par contre, les deux sarments qui fourniront les remplacements pour la constitution du cordon horizontal de l'année suivante seront conservés intacts et palissés verticalement ou obliquement. Par la suite, ils seront amenés à l'horizontale en remplacement des fructifères actuels.</style="text-align:>

    <style="text-align:></style="text-align:>

    <style="text-align:>

    En zone méditerranéenne

    Le mois de juin est celui de la chute des fruits des agrumes.  Procéder aux travaux de surface classiques d'été et enterrer les herbes. <style="text-align:> Traiter contre les cochenilles par pulvérisations d'oléo-malathions.  Récolter les abricots Bulida, Canino, Rouge du Roussillon, les cerises (variétés précoces qui échappont à l'attaque de la mouche des cerisiers), les nèfles du Japon, les pêches Mayflower.</style="text-align:>

    <style="text-align:>

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    </style="text-align:></style="text-align:></style="text-align:></style="text-align:>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>
    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008000&t[cit]=1&n=20"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :