• Vos fruitiers en Avril

    Cerisiers, poiriers, pommiers et pruniers achèvent ou débutent leur floraison; surveiller attentivement ce stade de végétation, car c'est la condition première à toute fructification; il suffit que 5 à 10% des fleurs fournissent un fruit pour que la récolte soit très satisfaisante; en revanche, si toutes les fleurs donnaient un fruit il y aurait surabondance et les fruits seraient de très petite taille. Surveiller la venue des parasites sur les fleurs et les jeunes fruits en formation; faute d'observer le ravageur lui-même, observer les dégâts, et si possible déterminer la cause pour décider du traitement à appliquer. Au moment de la floraison, il est aisé de contrôler les associations de variétés assurant une meilleure interfécondation (pollinisation) par le chevauchement des périodes de floraison.

    Pollinisation par les abeilles

    Les abeilles volent peu si la température est en dessous de 16 °C; toutefois, si les ruches sont placées au voisinage immédiat des arbres ou fleurs, elles sortiront durant les courtes périodes d'ensoleillement et sans vent et visiteront les fleurs. Certains insectes sauvages sont également de bons pollinisateurs et à des températures inférieures à 16 °C. Les pulvérisations de produits insecticides sont absolument interdites sur les arbres en pleine floraison, car ce sont les abeilles et autres insectes pollinisateurs qui seraient les premières victimes.

    Pour remédier a une interfécondation jugée impropre ou insuffisante, placer éventuellement dans la ramure de l'arbre une branche en fleur d'une autre variété appartenant au même type de fruit; les insectes pollinisateurs assureront le transfert du pollen et l'on pourra en tirer une conclusion positive si la fructification en est nettement améliorée. Il sera possible de planter un sujet de la variété correspondante à l'automne suivant.

    Protection des bourgeons contre le gel

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    En avril, les gelées tardives font courir de grands risques aux arbres en fleurs. Protéger les arbres en espalier en déroulant une toile de jute que l'on fixe aux auvents ou à la partie supérieure du mur. Les risques de gel se trouvent diminués quand les sols sont nus, fermes et humides; en effet, ils absorbent mieux les calories fournies par les rayons solaires et les restituent durant la période nocturne et pré-matinale. Au verger familial il est difficile d'envisager la lutte contre les gelées par la mise en place de systèmes de réchauffement, chaufferettes anti-gel d'usage courant dans les exploitations fruitières. Pour les plantes ayant une végétation au voisinage du sol (fraisiers ), arroser les sols secs pour limiter l'action des refroidissements nocturnes. Dans un souci général d'efficacité il est toujours conseillé de choisir des variétés à floraison tardive pour les régions où les gelées printanières sont coutumières.

    Vérification des ligatures

    Les arbres et les arbustes dont la plantation est récente traversent une période critique: les bourgeons s'ouvrent, toute la partie aérienne transpire, en particulier les feuilles, il en résulte une déperdition d'eau qui ne peut être compensée par l'absorption de l'eau du sol par les racines nouvellement implantées. La mise en place d'une couche de paille (paillis) au pied de l'arbre limite le dessèchement du sol. Si la pluviosité printanière est insuffisante, il faut compenser par des arrosages dans des cuvettes aménagées au pied des arbres. L'action des vents desséchants sera limitée par des aspersions d'eau (bassinages) sur le feuillage. Consolider les attaches, surtout pour les arbres haute-tige; cela évite le balancement sous l'action du vent et favorise un meilleur enracinement.

    Cassissiers

    Si l'on observe que les bourgeons de cet arbuste sont anormalement gonflés, les premières feuilles plissées et les grappes naissantes desséchées, ces dégâts sont occasionnés par un minuscule acarien hivernant dans les écailles des bourgeons; on lutte en utilisant des acaricides en pulvérisation (azinphos, diméthoate, phosalone, etc.). Contre les punaises et les chenilles, appliquer un traitement classique avec une spécialité commerciale à base de carbaryl, malathion, bromophos, et bien d'autres.

    Cerisiers

    On les cultive rarement en espalier, mais on peut établir quelques palmettes à la diable avec les variétés "Morello" ou "Griotte du Nord" , que l'on plante contre un mur au nord; on retarde ainsi la maturité de quelques semaines par rapport à la saison normale; les branches qui se dirigent contre le mur seront sectionnées, celles qui s'éloignent du mur seront ramenées vers celui-ci par des attaches. Sur tous les cerisiers, une pulvérisation avec un insecticide de synthèse évitera les attaques de nombreux insectes: pucerons, chenilles défoliatrices, première apparition de la mouche de la cerise quand la saison est chaude.

    Fraisiers

    Supprimer les jeunes stolons qui concurrencent la végétation du pied principal ainsi que le grossissement des premiers fruits Pour les "fraisiers" en culture hâtée sous tunnel en plastique, aérer par les extrémités dès que le temps le permet, ce qui facilite la venue des insectes pollinisateurs.

    Pêchers et nectariniers

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Il est parfois conseillé d'arroser en pluie fine les fleurs ouvertes pour aider la nouaison; mais si ce bassinage est fait trop généreusement, on risque de lessiver le pollen et de l'entraîner, ce qui est contraire à une bonne fécondation. Les premières rnanifestations d'acariens et pucerons seront aussitôt arrêtées par des pulvérisations avec des spécialités commerciales à base de bromophos, malathion, phosalone, etc.. Sur les coursonnes de "pêcher" ne portant pas de fruits, supprimer les pousses inutiles (ébourgeonnement) et conserver seulement les deux pousses placées à la base de la coursonne pour assurer la prochaine année culturale. Les pousses conservées seront palissées sur leur armature avec du raphia. Les pousses supprimées seront. brûlées, car elles peuvent cacher des parasites ou des maladies.

    Poiriers

    Dès que les premières feuilles et fleurs sont apparues, les traitements contre la tavelure doivent être envisagés avec les fongicides de synthèse: captane, carbatène, zinèbe, etc. Contre les insectes et acariens (araignée rouge) utiliser des spécialités à base de malathion, phosalone, bromophos, etc..

    Pommiers

    Pour les pommiers plantés tardivement ou ayant un retard de croissance par suite du mauvais temps, il faut appliquer les traitements recommandés dans le courant du mois de mars: pulvérisations à base de lindane pour détruire les anthonomes et pulvérisations avec les fongicides de synthèse (captane, doguadine, manébe, etc.) pour éviter les attaques de la tavelure qui sont d'autant plus fréquentes que les pluies alternent avec des périodes d'ensoleillement.

    En zone méditerranéenne

    Préparer le terrain en vue des plantations d'automne: défoncer le terrain à 70 cm de profondeur, si possible par sous-solage sans retourner le sol. Retourner les herbes qui ont poussé sous les arbres, les laisser sur place. Récolter les fruits du néflier du Japon. Elaguer, aérer, supprimer les gourmands de tous les agrumes après la récolte. Greffer les agrumes en écusson sur le bigaradier ou oranger amer qui doit avoir le diamètre d'un gros crayon. Les porte-greffes s'obtiennent à partir de semis en pépinière ombrée.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :