• Profitez de vos Soucis

    Hydratant, adoucissant, apaisant…Le souci, c’est que du bonheur ! La preuve, il est indispensable au jardin comme sur la tablette de la salle de bains.

    Texte : Emmanuelle Saporta

    Le saviez-vous ?

    Le souci (Calendula officinalis) est une annuelle qui fleurit de juin à octobre. Il se sème et se ressème facilement et pousse partout du moment qu’il a du soleil. Son nom vient d’ailleurs du latin solsequia, qui signifie « qui suit le soleil ».

    Semez-le d’avril à juillet, en rangs ou à la volée.

    Savoir faire bien-être

    Le souci, c’est d’abord un souvenir d’enfance, celui des plates bandes éclatantes dans le jardin. le souci est présent dans les produits de toilette de mes enfants, découvrant alors que cette fleur, dont les couleurs pétillantes sont si bonnes pour le moral, pouvait aussi être bonne pour notre peau.

    Elle contient en effet des mucilages et des pectines-substances très douces-ainsi qu’un latex aux propriétés hydratantes. On apprécie aussi le souci pour son action adoucissante, calmante, cicatrisante et antiseptique.

    Il protège les peaux sensibles contre le vent, la pollution, le froid et le soleil.

    Il entre d’ailleurs dans la composition de toutes sortes de produits cosmétiques et de préparations « maison » (voir recette ci-contre).

    A faire soi-même

    -Contre les irritations de la peau : l’huile florale

    Faites sécher pendant 24 à 48 heures des pétales de soucis fraîchement cueillis.

    Remplissez-en un bocal, tassez légèrement. Versez de l’huile (tournesol ou olive) jusqu’en haut du bocal. Secouez. Laissez reposer 2 à 3 semaines, si possible au soleil. N’oubliez pas de secouer de temps en temps. Puis filtrez, et conservez le liquide dans un récipient fermé, à l’abri de la chaleur et de la lumière.

    Cette préparation a des propriétés antiseptiques, décongestionnantes et réparatrices pour la peau. Elle s’applique en massages ou en compresses pour calmer les irritations, les démangeaisons liées à un eczéma, les coups de soleil, les gerçures, les engelures, les petites brûlures, ainsi que les piqûres d’insectes. Elle peut également calmer la douleur consécutive à une ecchymose.

    -Pour la gorge : l’infusion

    Faites frémir de l’eau et jetez-y l’équivalent de 1 à 2 cuillerées à café de fleurs de souci séchées par tasse. Laissez infuser 10 à 15 minutes. Utilisez cette infusion en bains de bouche ou en gargarismes  pour traiter les affections des muqueuses de la bouche et du pharynx, ou en compresses sur des brûlures, des plaques d’eczéma.

    -Contre les petites coupures : le cataplasme

    Ecrasez des fleurs fraîches et appliquez-les en cataplasme sur une plaie : elles favorisent l’arrêt du saignement et la cicatrisation.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008000&t[cit]=1&n=20"></script>

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :