• Pincer, ébourgeonner, tuteurer et enlever la poussière

    <script type="text/javascript" src="http://www.blogbang.com/demo/js/blogbang_ad.php?id=88546913ae&n=2&p=L&o=H&w=200&c=2&bg=1"></script>

    Pincer, ébourgeonner, tuteurer et enlever la poussière

     

    <script type="text/javascript"></script> <script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"></script>

    Que cache ces mots barbares que l'on ne retrouve pas forcément sous une définition horticole dans le dictionnaire de Monsieur tout le monde?


    Pour se familiariser avec ses termes, prenons quelques exemples. Lorsque vous cultivez des plantes à partir du semis, ou que vous hivernez des géraniums, vous êtes souvent en présence de longues tiges frêles qui se développent en hauteur. Le pincement consiste à couper la tige juste au-dessus d'une feuille afin de provoquer la naissance de branches latérales. Le pincement sert donc à faire s'étoffer un végétal, à le charpenter pour qu'il reste trapu, solide et porteur de nombreuses inflorescences. Le malheur veut que les jardiniers amateurs n'osent pas pincer leurs plantes car, ils ne croient pas que les yeux latéraux vont pousser; ils attendent donc que la première fleur fasse office de pincement. Il ne faut pas avoir de crainte, le pincement peut déjà s'effectuer lorsque la plante n'a que 5 à 6 feuilles. En la coupant à ce stade, vous préparez des plantes larges et belles. Un coup de couteau ou simplement en agissant avec les ongles du pouce et de l'index. Le pincement est un travail sympa et utile, voire indispensable.


    A l'opposé, l'ébourgeonnage consiste à enlever au fur et à mesure de leur développement toutes les pousses latérales. Vous obtenez ainsi une tige plus forte qui donnera naissance à une plante formée sur tige. Qui n'a pas admiré un fuchsia ou un géranium tige? On ébourgeonne aussi les plantes de chrysanthème lorsque l'on recherche de longues tiges et de grosses fleurs. On commence alors en début de saison en ébourgeonnant et l'on termine l'été en éboutonnant afin de faire tomber les petits boutons secondaires qui nous empêchent d'obtenir une belle et grosse fleur. On pratique aussi l'éboutonnage sur les cultivars de rosiers floribunda afin de n'avoir qu'un bouton de rose sur la tige.


    Parlons encore de deux travaux indispensables à la vie des plantes en appartement: le tuteurage et l'époussièrage. On tuteure un végétal pour le soutenir ou pour le faire grimper. La tige que vous piquez dans le pot et à laquelle vous attachez la plante sera efficace mais discrète; on trouve sur le marché des tuteurs en matière plastique, en bambou et des tuteurs garnis de mousses qui maintiendront l'humidité et permettront aux plantes à crampons de s'agripper d'elles-mêmes. Lorsque vous plantez un tuteur, prenez garde de ne pas abîmer le collet de la plante et ses racines principales. L'attache sera assez solide mais le lien ne sera pas trop serré afin de ne pas étrangler les pousses. On trouve encore dans le commerce des supports métalliques soutenant très bien les plantes mais qui ne sont pas très discrets. Ces supports sont plutôt réservés au jardin.


    Epoussiérrer les plantes est un travail important et souvent astreignant. La méthode la plus simple consiste à doucher les plantes dans la baignoire en prenant une eau légèrement tiède. Une ou deux fois l'an, faites dissoudre les taches de calcaire avec un lustrant pour plante. Il existe maintenant des sprays sans gaz polluant ou mieux encore des petits vaporisateurs faciles à utiliser. Une légende court au sujet de l'emploi de bière ou de lait pour lustrer les feuilles. Vous devez éviter ses deux manières de procéder car, aussi bien le lait que la bière contiennent des sucres qui, une fois déposés sur les feuilles même en infime quantité, provoque le développement d'un champignon appelé fumagine. La fumagine laisse un fin duvet noir et peu ragoûtant sur les parties aériennes des plantes. On peut aussi nettoyer les feuilles en pulvérisant un insecticide à base d'huile et de roténone. Ce produit dissous le calcaire tout en chassant la poussière et de plus élimine les éventuels parasites; si vous travaillez avec l'insecticide, mettez les plantes sur le balcon et traitez abondamment, car il faut que la plante soit bien lavée.

     

     

    <script type="text/javascript"></script> <script type="text/javascript" src="http://script.weborama.fr/gold.js"></script> <script type="text/javascript"></script>

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :