• Les Fraisiers

    Fraisier : Fragaria

    (Vivace)

    Plante vivace. Tige en forme de court rhizome, portant des feuilles trifoliées, luisantes et velues, étalées en rosette et émettant des stolons, communément appelés filets ou coulants, qui s’enracinent naturellement aux nœuds pour donner naissance à de nouveaux pieds. Graines renfermées dans des akènes disposés à la périphérie d’un réceptacle charnu, comestible, plus ou moins gros qui est la Fraise. Le Fraisier se plaît dans un sol riche, fumé longtemps d’avance, frais et perméable. Epuisant, il réclame d’assez fortes fumures.

    Classification

    Pratiquement, les Fraisiers cultivés se rattachent à trois groupes :

    1 : Fraisiers à petits fruits, ou Fraisiers des quatre saisons : Cette race très vigoureuse produit en abondance des petits fruits très parfumés semblables aux Fraises des Bois; fructifiant de manière ininterrompue de mai-juin jusqu’en octobre. Ces fraisiers se plaisent en terrains ombragés. Les stolons sont fins et nombreux. La multiplication se fait essentiellement par semis.

    2 : Fraisiers non remontants à gros fruits : Egalement connus sous le nom de Fraisiers Anglais ou hybrides, il en existe plusieurs centaines de variétés. Non remontants, il donnent de grosses ou très grosses fraises dont la récolte s’échelonne durant la belle saison suivant les variétés. Ces fraisiers réclament une exposition ensoleillée. Multiplication par filets. Certaines variétés (en particulier Talisman, Red Gauntlet, Séquoïa) marquent une aptitude à remonter. Pour faciliter cette remontée prendre soin de couper le feuillage tout de suite après la première récolte et d’arroser abondamment.

    3 : Fraisiers remontants à gros fruits : d’aspect assez semblable aux précédents, ils ont la propriété de produire, sinon tout l’été, du moins de fin juillet à septembre, après avoir donné une première récolte en juin. Ces fraisiers ne sont franchements remontants qu’à la condition d’être cultivés en bonne terre fraîche, de recevoir de copieux arrosages pendant les chaleurs et de bénéficier d’une fertilisation généreuse. Il est recommandé pour obtenir une fructification d’arrière-saison de supprimer les premières fleurs apparaissant au printemps. Multiplication par filets (stolons) en sol bien exposé.

    Fumure

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Avant la plantation, enfouir au labour par are une fumure de fond composée de 3 à 400 kg de fumier très décomposé enterré assez profondément pour ne pas se trouver au contact des racines et un engrais complet à dominante phospho-potassique (par exemple, 10 kg d’Elitéine 4.12.20). En terre infestée par des vers blancs ou autres larves souterraines, vous pouvez aussi utiliser un engrais insecticide.

    En mars-avril, dès le départ de la végétation, appliquer en couverture et enfouir par un binage un engrais azoté pour stimuler cette dernière : 1 à 1.5 kg par are de nitrate de soude ou mieux d’engrais complet (du type Greenélite 16.8.8). Des que les fruits commencent à se former sur toutes variétés puis une à deux fois après à un mois d’intervalle pour les « remontantes », des arrosages additionnés d’un engrais complet soluble type Solubélite 16.18.24 améliorent sensiblement l’importance et la qualité de la récolte ainsi que la résistance aux maladies.

    Enfin, sur toutes plantations âgées de plus d’un an, apporter une fumure d’entretien, enfouie à l’automne ou au printemps lors du bêchage. Par exemple 10 kg par are de fumier déshydraté (Fumélite) et 5 kg d’Elitéine 4.12.20.

    Culture :

    Obtention des plants

    1 : Semis : Semer en pépinière sur terre légère, fraîche et plombée, sous châssis bien exposé en avril-mai ou à exposition ombragée de juin à août. Recouvrir à peine la graine. Bassiner fréquemment. Repiquer les plants à mi-ombre, quand ils ont deux ou trois feuilles, à 5 cm de distance. Hiverner sous châssis. Mettre en place en mars-avril.

    2 : Filets, coulants ou stolons : Laisser se former sur les filets la première rosette de feuilles, pincer leur prolongement et ameublir le sol des interlignes pour faciliter leur enracinement. Sevrer les jeunes plants. Planter en septembre avec la motte en lignes espacées de 40 cm et à 35 ou 40 cm sur le rang. La plantation en septembre permet d’obtenir au printemps suivant des plants déjà développés et une récolte de première année plus importante. Cependant, elle peut se poursuivre en octobre-novembre et aussi en février-mars.

    Entretien

    Après la plantation, arroser copieusement. Pailler le sol en mai pour le maintenir frais et pour tenir les fruits propres à moins que vous n’ayez effectué la plantation sur film de plastique noir. Biner entre les lignes et arroser, lors de la floraison, en enfouissant en même temps le nitrate de soude épandu. Supprimer tous les coulants qui se forment, tout au moins jusqu’à la récolte. En fin octobre, retirer le paillis, nettoyer les plants en coupant les vieilles feuilles, les restes des inflorescences et les filets (stolons). Terreauter si possible les plants et incorporer la fumure annuelle d’automne. Une plantation de Fraisiers peut rapporter pendant 4 ans si elle est bien entretenue. Toutefois, pour avoir une production soutenue, il est préférable de renouveler les plantations en moyenne tous les deux ans ce qui a entre autres l’avantage de résoudre dans le même temps le problème des mauvaises herbes et d’éviter l’extension des maladies à virus. Il est à noter que le Fraisier ne peut revenir sur le même emplacement avant 6 ans.

    Choix de Variétés

    >>>Cliquez ici<<<

    Paillez vos fraisiers

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    La plantation sur film plastique est une technique recommandable à plusieurs points de vue. Elle consiste à recouvrir complètement le sol de la planche, préalablement à la mise en place avec un film de matière plastique noire opaque (P.V.C). Ce film déroulé à plat sur le terrain bien nivelé est maintenu en place par un bourrelet de terre amassé sur chacun de ses bords latéraux. Une incision en croix découpée à l’emplacement de chaque fraisier au moyen d’une lame de rasoir permet de mettre en terre les racines de ce dernier dont la végétation s’étale ensuite sur la surface ainsi tapissée. Par son opacité, le paillis plastique évite la croissance des mauvaises herbes entre les Fraisiers, éliminant ainsi tout problème de désherbage ultérieur. Il isole en même temps les fruits du sol et permet de récolter des fraises parfaitement propres.

    Plants officiellement contrôlés

    Certaines variétés peuvent être fournies avec la garantie qu’elles sont indemnes de maladies à virus.

    Fraisiers non remontants : Garriguette, Favette, Sequoïa, Belrubi, Cambridge Favourite, Gorella, Red Gauntlet.

    Fraisiers remontants : Gento, Ostara, Rabunda.

    Cet état, Officiellement contrôlé par les services phutosanitaires dépendant du Ministère de l’Agriculture, est obtenu grâce à une culture effectuée dans des régions où ces affections ne sévissent pas, à partir de pieds mères sélectionnés. Cette garantie ne s’applique toutefois aux plants qu’au moment de leur livraison et elle n’exclut pas que ceux-ci puissent être contaminés par la suite en zone infestée, surtout s’il ne sont pas défendus contre les Pucerons qui sont les agents de transmission de ces maladies. Elle ne couvre pas non plus les atteintes possibles par d’autres affections cryptogamiques justiciables de traitements spéciaux (maladie des taches rouges, Oïdium, Botrytis, etc). Néanmoins, l’adoption de ces plants officiellement contrôlés est vivement conseillée lorsqu’elle est possible, les maladies à virus qui causent la dégénérescence des Fraisiers étant jusqu’à présent sans remède.

    Culture hâtée

    La récolte peut être avancée de 2 à 3 semaines en couvrant une partie de planche, plantée depuis un an avec des châssis, tunnels plastiques, cloches continues, etc, à partir de janvier. Aérer largement dans la journée au moment de la floraison pour favoriser la fécondation. Les variétés hâtives, Surprise des halles, sequoia et demi-hâtive Gorella sont les mieux adaptées à cette culture. Traiter contre le Botrytis ou pourriture grise, maladie favorisée par une atmosphère confinée.

    >>>Sommaire plante potagères<<<

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "pub-6793528516880032"; /* 468x15, date de création 06/11/09 */ google_ad_slot = "6068464107"; google_ad_width = 468; google_ad_height = 15; // ]]></script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :