• L’hiver, certains oiseaux se rapprochent des maisons. Parmi ceux-ci, les mésanges. Sur les différentes espèces qui nichent chez nous, on ne peut guère voir, dans notre jardin, que la mésange bleue et la mésange charbonnière.
    La mésange nonnette : Famille des Paridés

    Signe distinctif : elle se reconnaît à son manteau gris brunâtre et à ses dessous blancs. Sa tête est coiffée d’une calotte noire.

    Absente des landes et des départements méditerranéens, elle est vive et nerveuse, explorant les feuillages et les écorces des arbres pour chercher araignées ou chenilles. En hiver, elle recherche les graines sur le sol ou décortique des plantes, mais fréquente aussi les mangeoires, pourvu qu’elles soient placées dans un endroit tranquille car elle se montre plus casanière que la plupart des autres mésanges.

    La mésange huppée : Famille des Paridés

    Signe distinctif : elle a une petite huppe de plumes noires.

    De la taille d’une mésange bleue, elle affectionne les forêts de conifères, même s’il n’est pas rare de l’observer dans les feuillus. Elle s’approche des maisons en hiver et fréquente les mangeoires. En été, elle mange exclusivement des insectes qu’elle décroche au revers des feuilles. Elle change de régime à la mauvaise saison et se nourrit de graines. Prudente, elle constitue des réserves qu’elle cache sous la mousse. Elle est absente de certains secteurs comme le marais et les bocages du Poitou ou le moyen bassin de la Garonne.

    La mésange bleue : Famille des Paridés

    Signe distinctif : c’est le seul oiseau bleu et jaune de cette taille (environ 11 cm de longueur).

    Sédentaire, la mésange bleue est commune et abondante dans toute la France. Elle s’associe aux autres mésanges pour explorer la cime des arbres, principalement les feuillus. Elle se nourrit en grande partie d’insectes, mais complète son régime avec des fruits. En hiver, elle fréquente les mangeoires.

    La mésange à longue queue : Famille des Aegithalidés

    Signe distinctif : c’est une petite boule de plumes blanches, roses et noires avec une longue queue.

    Présente dans toute la France, elle est commune dans les parcs et les jardins. Acrobate infatigable, elle se déplace en bande, explorant les feuilles des arbres à la recherche d’insectes et d’araignées. Si l’hiver se montre rigoureux, elle apprécie les graines et le lard.

    La mésange noire : Famille des Paridés

    Signe distinctif : elle rappelle sa cousine, la mésange charbonnière, en plus petit (11 cm de longueur) mais sa poitrine est toute blanche, sans raie médiane.

    Forestière, étroitement liée avec les conifères dont elle consomme les graines notamment en hiver, elle quitte volontiers le milieu forestier pour s’aventurer dans les parcs. Elle fréquente les mangeoires puis, au printemps, complète son régime alimentaire par des insectes et des araignées.

    La mésange charbonnière : Famille des Paridés

    Signe distinctif : elle a une cravate noire sur la poitrine et les joues blanches.

    La plus grosse de nos mésanges (longueur : 14 cm) est une effrontée. Très familière, elle est l’une des convives les plus assidues des mangeoires en hiver. Elle consomme aux beaux jours une quantité impressionnante de chenilles et s’associe aux autres mésanges, voire à d’autres espèces, pour glaner sa nourriture en hiver.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire animaux du jardin<<<


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique