• Un dimanche à la campagne… Dans le pré se prélassent le veau et l’âne, deux amis de longue date. Tandis que dans la cour s’égaient poules et oies.

    La poule Brahma naine

    La poule Padoue

    La poule Gauloise dorée

    L’Oies du Poitou

    Petites oies

    Oies à tête barré

    La poule Brahma naine

    Réduction de la Brahma grande race, qui est une des plus grosses races de nos poulaillers, la Brahma naine est une poule très décorative. C’est à partir de la grande Brahma que des éleveurs anglais et allemands ont sélectionné la race en petite taille. La difficulté est de lui garder sa petite taille (25-30 cm) car elle a une fâcheuse tendance au gigantisme ! Le poids du coq doit être de 1.2 kg, celui de la poule de 1 kg. Elle existe en plusieurs coloris.

    La poule Padoue

    Avec sa magnifique huppe, la Padoue est une volaille décorative. Cette race naine  a été sélectionnée par les Anglais au XIXe siècle, puis les Hollandais, à partir des nombreuses petites poules huppées présentes dans ces pays. Son élevage est assez délicat. La Padoue nécessite des conditions particulières d’hygiène, aussi doit-elle être logée dans un poulailler donnant accès à un parcours grillagé et couvert. Elle craint énormément l’humidité, cause de bien des maux, en particulier du coryza.

    La poule Gauloise dorée

    Elle est la plus ancienne race française du type fermier, celle qui symbolise le coq gaulois. C’est aussi la race française qui se rapproche le plus du coq Doré sauvage, considéré comme l’ancêtre de toutes nos races domestiques de poules. Elle a failli disparaître après la seconde guerre mondiale, mais elle renaît actuellement grâce aux efforts des éleveurs.

    L’Oies du Poitou

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    L’élevage de cette oie blanche est très ancien dans le département de la Vienne et les terroirs limitrophes. On dit qu’elle fut introduite dans la région de Poitiers sous les ducs d’Aquitaine par quelques gentils hommes hollandais installés dans cette ville. L’oie du Poitou n’est pas très grosse : le jars pèse 6.5 kg et l’oie 6 kg. Elle est élevée pour sa chair, ses plumes et son duvet mais aussi pour sa peau garnie de duvet commercialisée sous le nom de « bandes de cygnes » ou « peaux de cygne ».

    Petites oies

    La maturité sexuelle des oies se situe à un an environ. Les oies domestiques pondent à partir du printemps, une moyenne de 50 œufs par an. L’incubation dure de 28 à 30 jours. Les oisons sont rapidement robustes et peuvent vivre très vite sans leur mère. Très gloutons, ils se jettent sur leur pâtée.

    Oies à tête barré

    Elégante, l’oie à tête barrée est un anatidé d’ornement qui se caractérise par deux barres noires sur la tête. Elle est originaire d’Asie centrale, mais on trouve quelques élevages dans le monde. De petite taille, 70 à 75 cm l’âge adulte, elle pèse de 2 à 3 kg. Les couples sont formés pour la vie. Lorsqu’elle vit à l’état sauvage, l’oie à tête barrée est migratrice. C’est l’oiseau qui détient le record d’altitude car on la trouve survolant la chaîne himalayenne à plus de 9000 m d’altitude.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire animaux du jardin<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008000&t[cit]=1&n=20"></script>

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique