• Le temps en juin

    La plupart des perturbations circulent à la latitude des îles Britanniques. Elles peuvent parfois donner quelques pluies sur le nord de la France, mais la majeure partie de l'eau provient des averses, d'ailleurs plus nombreuses dans l'intérieur et sur les régions élevées que sur les côtes.

    Au cours du mois de juin, il tombe en moyenne moins de 50 mm dans l'Ouest, voire moins de 40 mm sur les côtes de basse Normandie, de Bretagne et de Vendée. La période estivale sèche débute en zone méditerranéenne où il tombe moins de 30 mm et même moins de 20 mm sur le littoral. Le nombre des jours d'orage augmente sensiblement avec un maximum dans l'est du pays. On observe en certains points, principalement dans le Sud-Ouest, des chutes de grêle destructrices.

    Les jours s'allongent. La durée d'insolation augmente également ; elle varie entre un minimum de 200 heures dans les Ardennes et sur le versant sud des Pyrénées centrales et un maximum égal à 325 heures sur la côte méditerranéenne, du delta du Rhône à la frontière italienne.

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Les températures moyennes du mois, en plaine, s'échelonnent entre 14 à 15 °C sur les côtes de la Manche et de 20 à 21 °C dans l'extrême Sud et Sud-Est, du Roussillon à la Provence et au versant sud des Alpes. Au cours de certaines journées très chaudes, les températures peuvent atteindre 35 °C au cours de l'après-midi dans l'intérieur du pays.

    En Suisse, la longueur du jour est à son maximum, et les précipitations sont les plus abondantes sur le Jura et dans la région de Neuchâtel. Les températures augmentent encore, mais des retours intempestifs de froid peuvent occasionner des arrêts brusques du développement des plantes.

    Le jardinier ne doit pas oublier d'aérer largement les cultures sous abri qui n'ont plus rien à craindre.

    Juin est un mois chaud et les plantes sont au mieux de leur forme. Il faut, d'une part, lutter contre les mauvaises herbes qui risquent de proliférer et, d'autre part, maintenir le sol humide. On doit surveiller les premiers signes d'arrivée des maladies ou des parasites pour enrayer immédiatement leurs attaques.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008D1C&t[cit]=1&n=20"></script>

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :