• Sauf pour les plantes calcifuges et dans les terrains naturellement bien pourvus en calcaire, l’apport de chaux est bénéfique à plusieurs titres.

    Il neutralise l’excès d’acidité des sols siliceux et humifères, favorisant la vie des micro-organismes utiles et, par conséquent la transformation de l’humus et des fumures organiques en éléments assimilables par les végétaux. La chaux oblige également les fines particules de l’argile à « floculer » c’est-à-dire à s’agglomérer en sortes de grumeaux. En les empêchant ainsi de coller les unes aux autres, elle « décompacte » les terres lourdes. Elle améliore alors leur perméabilité et les rend plus facile à travailler en hiver et plus friables en été. Enfin, en dehors des chaulages correctifs visant à remédier à un défaut caractérisé, des chaulages d’entretien sont périodiquement nécessaires aux terrains normaux. Une partie du calcaire que contiennent ceux-ci est en effet dissoute et entraînée en profondeur par les eaux d’infiltration. Il arrive même fréquemment que des terrains à sous-sol calcaire soient très acides en surface du fait de ce lessivage. Une autre partie, absorbée par les végétaux est exportée par les récoltes et, si ces pertes ne sont pas compensées, le sol tend à s’acidifier.

    Comment chauler ?

    Pour obtenir un effet identique, il faut d’autant plus de chaux :

    1. Que le sol est plus acide c’est-à-dire que le pH est plus bas.

    2. Que la terre est plus riche en argile et en humus.

    Toutefois le chaulage est une médication du sol et, comme tel, il doit être appliqué avec précaution. Ne tentez surtout pas de neutraliser d’un seul coup une acidité importante car l’apport massif de chaux qui serait alors nécessaire, entraînerait des bouleversements catastrophiques dans la vie microbienne et dans l’équilibre de votre terre. Une telle correction doit être étalée sur plusieurs années par des épandages répétés, mais d’importance modérée. Ne dépassez jamais annuellement les doses suivantes (en kg d’oxyde de calcium CaO pur par are).

    Sol

    Chaulage correctif

    Chaulage d’entretien

    Très acide

    pH 4 à 5

    Acide

    pH 5 à 6,5

    Neutre

    pH 6,5 à 7

    Argileux ou humifère


    Sableux


    Terre franche

    30


    15


    20

    15


    5


    10

    Lorsqu’il s’agit de neutraliser une acidité excessive ou d’améliorer un sol lourd, renouvelez les apports chaque année tant que le résultat souhaité n’est pas atteint. En ce qui concerne les chaulages d’entretien, il suffit souvent de faire une seule application tous les 2 ou 3 ans. Dans les deux cas, le contrôle périodique de la réaction du sol ou pH sera votre meilleur guide. Chaulez de préférence à l’automne, dès l’enlèvement des récoltes : la chaux sera ainsi incorporée au sol par le labour ou le bêchage après avoir déjà imprégné la couche superficielle. Compte tenu de leur faible concentration, Marnes et Dépots marins ne sont intéressants que s’ils sont disponibles localement car leur transport est onéreux.

    Attention :

    -N’appliquez jamais de chaux en même temps que vous effectuez une fumure organique (fumier, compost) car l’effet de cette dernière serait annihilé.

    -Ne chaulez pas l’année précédant la culture d’une plante aimant l’acidité telle que la Pomme de terre.

    -A partir des chiffres ci-contre, vous trouverez le poids qu’il faut apporter d’un amendement donné en effectuant la règle de trois suivante :

    Quantité d’oxyde de calcium (CaO) nécessaire X 100

    Pourcentage d’oxyde de calcium de l’amendement

    d’après le tableau ci-après.

    Avec quoi chauler ?

    Amendements

    Comportement dans le sol

    % d’oxyde de calcium (CaO)

    Chaux agricole

    (Chaux hydratée)




    Chaux magnésienne

    (Dolomie)



    Calcaire broyé






    Marnes





    Dépots marins

    (Maerl, Trez)

    Action rapide mais relativement peu prolongée ; préférable en terre très argileuse ou humifère.


    Même type que la précédente, contient en plus environ 10% de magnésie.


    Action plus lente mais plus prolongée que les précédentes. Recommandé en sols sableux pauvres en humus.


    Action lente mais très prolongée. Apportent, en plus, de l’argile ou du sable selon leur nature.


    Même type d’action que les précédentes. Contiennent de nombreux oligo-éléments.

    50 à 70





    50 à 60




    45 à 55






    12 à 30





    25 à 40

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire fiches jardin<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008000&t[cit]=1&n=20"></script>

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique