• En jardinerie, Garder la tête froide !

    Lorsque l’on est jardinier débutant, et même plus tard, une jardinerie c’est aussi merveilleux qu’un énorme étal de bonbons pour un enfant. Il faut savoir résister !

    Ne vous fiez pas aux floraisons époustouflantes : souvent, les plantes sont forcées et une fois installées chez vous, elles vous décevront. Quant aux plantes gélives (géraniums ou pétunias), bien pratiques pour fleurir le jardin et les pots en été, elles sont vendues parfois dès mars, et même dès février. Elles sont alors amenées à mourir car plantées trop tôt. Attendez la fin des gelées pour vous les procurer.

    En règle générale, partez dans la mesure du possible avec une idée en tête sur le type de plante que vous recherchez. Dans un premier temps, optez pour des plantes faciles à vivre, afin de ne pas être noyé sous les tâches d’entretien. Parmi une série de plantes, vous trouverez des fleurs, arbustes ou arbres adaptés à votre climat, à votre sol et à votre exposition.

    Sélectionnez deux ou trois couleurs principales. Ce sont elles qui donneront le ton et l’ambiance, même si quelques végétaux de teintes différentes s’y ajoutent.

    Diversifiez au maximum les végétaux, car il n’y a pas de meilleure façon d’avoir un environnement sain, sans pour autant en faire un jardin échantillon. Quelques plantes (arbustes et vivaces parmi vos préférés), disséminées un peu partout entre les autres, se chargeront de faire le lien.

    Lisez bien les étiquettes

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Ne vous laissez pas impressionner par le nom en latin qui figure sur les étiquettes, c’est une indication précieuse qui permet d’identifier une plante sans confusion possible. Chaque plante est répertoriée par son nom de genre ( Aquilegia pour l’ancolie) et son nom d’espèce, qui la caractérise plus finement (Aquilegia vulgaris), souvent accompagnés d’un nom de variété : ‘William Guiness’, par exemple. Vous trouverez également des indications très importantes sur la catégorie de la plante (vivace, annuelle, bisannuelle), l’exposition, la taille et la date de floraison.

    Essayer plusieurs lieux de vente

    Il y a beaucoup d’autres façons d’acheter ses plantes. Près de chez vous, c’est sûr, il y a des pépiniéristes locaux. Vous y trouverez les végétaux de base, adaptés à votre région.

    La vente à distance

    (Internet ou correspondance) vous permet de tout commander. C’est un bon moyen de dénicher la perle rare, de trouver des plantes bien particulières, car de nombreux pépiniéristes collectionneurs ont un catalogue et un site Internet.

     Enfin, les fêtes des plantes se multiplient dans toutes les régions. C’est un vrai bonheur de s’y promener, de faire connaissance avec des pépiniéristes, de partager leur savoir et de découvrir des merveilles souvent peu courantes.

    Les collections végétales y sont en général bien représentées.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire conseil jardinage<<<


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :