• Coquelourde des jardins : Une couleur d’une rare intensité

    La coquelourde cache, derrière un spectaculaire aspect « fashy » qui pourrait paraître artificiel, un caractère sauvage qui la rend indispensable dans un premier jardin.

    Emergeant d’une touffe au joli feuillage argent velouté, les fleurs de la coquelourde, d’un rose carmin profond, illuminent les massifs. Cette vivace éphémère, originaire du sud de l’Europe, apporte une touche gaiement sauvageonne dans les jardins. Et possède bien des attraits ! Rustique (elle résiste jusqu’à – 20 °C), elle pousse rapidement et presque partout ; de culture facile, elle requiert aucun entretien.

    Besoins

    Si elle apprécie une exposition ensoleillée, la coquelourde se montre vraiment peu exigeante quant à la nature du terrain. Elle peut s’installer en tous sol à condition qu’il soit bien drainé, même dans un jardin de gravier et sur les talus caillouteux. Cette plante se ressème d’ailleurs généreusement, mais elle est facile à contrôler, on peut ainsi la laisser vagabonder dans le jardin.

    Semis et plantation

    Dans les terrains argileux, mieux vaut privilégier la plantation printanière. Les semis se font en terrine, à 10 °C environ.

    Entretien

    Il vous suffit de rabattre les hampes défleuries. Pensez à en préserver quelques-unes pour les semis naturels. Les plants issus de ces semis se repiquent facilement quand ils sont prélevés très jeunes.

    Quelques variétés

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    La variété ‘Alba’ ressemble en tout point à l’espèce type mais elle présente des fleurs d’un blanc pur. Egalement blanches, les corolles de la Coquelourde ‘Oculata’ sont ornées d’un cœur couleur rose carminé fondu. Quant à ‘Gardeners World’, elle étonne par ses pétales rouge cerise bien doubles.

    Utilisations

    La couleur vraiment particulière de sa floraison rend la coquelourde assez difficile à associer à d’autres fleurs. Elle côtoie pourtant fort joliment les plantes au feuillage décoratif (par exemple, les graminées ou l’armoise) ou celles à floraison pastel et vaporeuse comme l’immortelle de Virginie, le gaura

    Moins envahissante

    La variété ‘Hills Grounds’ ressemble en tout point à la coquelourde classique avec sa floraison carmin. Mais cet hybride stérile ne se ressème pas. Véritable atout dans certains jardins où la plante est un peu trop prolifique !

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire fiche plante<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008000&t[cit]=1&n=20"></script>

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :