• Cognassier du japon : Une floraison précoce

    Souvent représenté dans la peinture impressionniste, cet arbuste charme pas ses rameaux tortueux qui, avant même l’apparition des feuilles, se couvrent de fleurs en coupe.

    Voilà un arbuste vigoureux qui reste séduisant même après la floraison, grâce à un feuillage luisant, d’un beau vert bronze, à son port compact ou étalé, et à ses fruits devenant jaunes et odorants, qui persistent jusqu’en hiver. Sa taille limitée (2 m de hauteur maximum pour 1.50 m d’étalement) le rend parfait dans les petits jardins, et ses rameaux épineux le recommandent particulièrement dans les haies défensives.

    Besoins

    Il se contente de tous les sols, à l’exception de ceux qui contiennent trop de calcaire. Il apprécie les expositions ensoleillées, mais supporte des températures descendant jusqu’à –15 °C.

    Plantation

    En conteneur, l’arbuste peut être planté toute l’année, hors période de gel ou de sécheresse. Dans les sols lourds, installez-le plutôt en automne ou au printemps.

    Entretien

    <script type="text/javascript"> </script> <script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    La plupart des cognassiers du Japon drageonnent avec vigueur (ils se marcottent d’ailleurs aisément) et offrent une végétation touffue. Pour leur garder un bel aspect, il faut les tailler souvent, après la floraison, afin d’aérer le centre de l’arbuste.

    Quelques variétés

    Les différents cognassiers du Japon se distinguent par leur floraison, bien sûr – simple et rose vif chez C. speciosa ‘Eximia’, double et saumonée chez ‘Falconnet Charlet’, ou encore orange franc chez ‘Friesdorfer’ -, mais aussi par leur végétation. C. x superba ‘Flocon rose’ offre, sur des rameaux érigés peu épineux, de très belles fleurs d’un rose tendre lavé de blanc.

    Utilisations

     

    Le cognassier du Japon peut être installé isolément, en fond d’un massif de vivaces, ou dans une haie, en bosquet. Il voisine alors très joliment avec des forsythias blancs Abeliophyllum distichum, des daphnés, des chévrefeuilles d’hiver, des spirées…Il peut aussi être palissé contre un mur qu’il ornera de façon somptueuse. Les variétés à faible développement, telles que C. x superba ‘Cameo’, trouvent leur place dans une rocaille ou dans des bacs.

    Fleurs doubles

    Variez les plaisirs, adoptez une variété à grandes fleurs doubles, comme C. x superba ‘Cameo’, ci-dessus.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire fiche plante<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008000&t[cit]=1&n=20"></script>

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :