• Carotte

    <script type="text/javascript" src="http://action.metaffiliation.com/suivi.php?taff=S4200E5109F9111"></script>

    <script type="text/javascript" src="http://www.blogbang.com/demo/js/blogbang_ad.php?id=88546913ae&n=2&p=L&o=H&w=200&c=2&bg=1"></script>

    Carotte

    (Daucus carota)

    Bisannuelle

    La carotte sauvage si répandue en France a, par des sélections appropriées, donné des racines de plus en plus colorées, de qualité toujours meilleure. On ne cultive plus aujourd’hui pour le jardin que les variétés à racine rouge dont la diversité répond aux besoins de toutes saisons. La Carotte vient bien en tous terrains meubles assez profonds, fumés à l’automne précédant le semis.

    Graines Petites, brun verdâtre ou grises, d’une odeur aromatique particulière, elles sont légèrement convexes d’un côté, aplaties de l’autre, cannelées et garnies sur deux côtés d’aiguillons recourbés ou « barbes ».

    Munies de celles-ci les graines pèsent au litre 250 g dont chacun renferme 700 graines environs.

    Persillées, c’est-à-dire débarrassées de leurs barbes par le battage, elles pèsent 360 g au litre. Le gramme, dans ce cas, en contient environ 900.

    Le levée s’effectue dans un délai de 8 à 20 jours, suivant les conditions dans lesquelles est fait le semis.

     

    Dose du semis – Rendement

    Il faut 40 g de graines pour semer un are en lignes ou 50 g pour semer à la volée. Les Carottes hâtives peuvent donner sur cet espace un rendement de 100 à 150 kg, les demi-longues 300 kg et les longues tardives, 450 à 500 kg.

     

    Fumure

    Enfouir à l’automne, par are, 2 à 300 kg de fumier très décomposé (le fumier pailleux provoque le « fourchage des racines ») et 10 kg d’engrais complet phospho-potassique type Elitéine 4-12-20. Au printemps, après l’éclaircissage, épandre 1 à 2 kg de nitrate ou d’engrais azoté complet à action rapide (type Greenélite 16-8-8). Opérez par temps de pluie pour éviter les brûlures ; par temps sec, un arrosage devra suivre l’épandage de l’engrais.

     

    Culture

    Culture forcée : de novembre à fin février, semer à la volée sous châssis, sur couche donnant 15 à 20°. Enterrer les graines en hersant légèrement avec un râteau. Plomber avec une planchette ou une batte. Mettre les châssis et couvrir de paillassons la nuit et les jours de forte gelée. Eclaircir à 6 cm et sarcler à la main. Donner un peu d’air par température douce et le plus de lumière possible.

    Arroser le matin si le besoin s’en fait sentir, mais jamais dans la soirée. Terreauter après chaque éclaircissage afin de boucher tous les trous et d’éviter le déchaussement. Si, au cours de la végétation, la température du châssis semblait devoir descendre au-dessous de 15°, enlever les réchauds et les remplacer par de nouveaux, faits avec du fumier frais. Dans ces conditions, la récolte a lieu 2 mois et demi après le semis, apportant un rendement de 300 racines environ par châssis.

    Afin d’obtenir un plein rapport du châssis, ajouter au semis de Carotte quelques graines de Radis à forcer qui seront récoltés le premier mois de leur végétation.

    Repiquer également dans le châssis une vingtaine de pieds de Laitue telles que Laitue Reine de Mai, qui seront cueillies à demi formées afin de laisser la place aux Carottes.

     

    Variétés

    Carotte Nantaise à forcer, Carotte courte améliorée à forcer, race Tamba:

    Culture hâtée : Semer en octobre-novembre sous châssis froid en lignes, éclaircir. Protéger du froid.

    Découvrir au printemps, quand le feuillage est trop développé. Récolte en mai.

     

    Variétés

    (A court feuillage) Carotte de Carentan, Carotte Nantaise à forcer, Carotte Buror hybride F1

    Culture de printemps en pleine terre : Semer en février-mars sur côtière bien exposée et convenablement terreautée ou sous tunnel plastique, en lignes espacées de 20 cm. Etendre la des paillassons afin de protéger la plantation du froid.

    Eclaircir à 5 cm. Récolte en juin-juillet.

    Comme précédemment, on sème des Radis hâtifs en même temps que la Carotte et on contreplante de Laitues et Romaines semées en octobre.

    Variétés

    Carottes Buror hybride F1, Carotte courte améliorée à forcer, race Tamba, Carotte Nantaise à forcer, Carotte de Carentan, Carotte d’Amsterdam, race Amstel.

    Culture en pleine saison : Semer de mars à juin toutes les variétés, de préférence les plus productives, en lignes distantes de 25 cm. Plomber le semis. Eclaircir une première fois le plant à 2-3 cm, puis une deuxième fois à 8-10 cm sur les lignes. Entretenir le terrain propre et frais par des binages. Récolte quatre mois après le semis.

    Les semis tardifs en juin de variétés telles que Carotte Sytan, Carotte de la halle, Carotte de frise, race Decca, assurent pour la production d’hiver des racines plus tendres, de bien meilleure qualité que celles qui proviennent des premiers semis de printemps.

     

    Variétés

    Carotte Nandor hybride F1, Carotte Sytan, Carotte Tantal, Carotte de la halle, Carotte Boltex, Carotte Nantaise améliorée, Carotte de Frise, race Decca, Carotte de Colmar, race Flamir, Carotte Scarla (à exclure pour les semis tardifs).

    Conservation d’hiver en pleine terre : Dans les régions méridionales, des semis de Carottes de la Halle en septembre, laissés en place au cours de l’hiver, donnent leur production en avril-mai.

    Dans les régions tempérées de l’Ouest et du Sud-Ouest, les cultures de Carottes, sur semis de juin-juillet, au lieu d’être arrachées avant l’hiver, peuvent être laissées en place avec une couverture de paille qui les protège, sauf fortes gelées.

     

    >>>Carottes – Choix des Variétés<<< 

     

    Observation

    Pour assurer une meilleure occupation du sol, il est vivement recommandé de pratiquer le semis dispersé sur rangs larges ou en « bandes » de 8 à 10 cm de largeur espacées de 20-25 cm. Semer clair en répartissant les graines sur toute la largeur de ces bandes.

    Recouvrez les semences et plomber légèrement. Après la levée, lorsque les plantules ont deux ou trois vraies feuilles, éclaircissez-les en quinconce de manière à laisser entre elles la place nécessaire au développement souhaité.

    Une sélection très rigoureuse est seule capable de maintenir aux diverses variétés les qualités de précocité, de forme, de saveur, de rendement qui les caractérisent. La présence dans les cultures de racines fourchues est souvent causée par le manque de perméabilité du terrain, l’abondance dans le fol de fumier non décomposé ou un sol trop récemment labouré. L’irrégularité dans le développement peut-être aussi la conséquence d’une végétation trop lente et souffreteuse dès la levée causée par une température contraire ; en ce cas, il est préférable de détruire le semis et de le renouveler.

     

    Usage

    Les carottes se consomment cuites, soit seules, sautées au beurre ou en sauce, soit accompagnant un plat de viande. Elles se consomment aussi crues, râpées, en salade. La graine entre d’autre part dans la fabrication de certaines liqueurs de table.

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ var promobenef_site = "67883"; var promobenef_minipub = "1"; var promobenef_format = "1"; // ]]></script> <script type="text/javascript" src="http://www.promobenef.com/pub/"></script>

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :