• Bouturage des plantes grasses

    Une plante grasse ne présente pas de difficultés particulières. Il faut toutefois respecter un certain nombre de règles.

    Pratiquer le bouturage est la seule technique permettant de sauver une plante grasse en train de pourrir par ses racines ou sa tige.

    Prélever à l’aide d’un greffoir bien aiguisé et propre, un rejet, une branche, une raquette, une extrémité de tige ou, dans certains cas, une partie de feuille. Faire une coupe franche.

    Placer la bouture dans un endroit sec et à l’ombre, afin de permettre à la plaie de se cicatriser pendant 8 à 15 jours : une légère petite peau se forme et protégera de la pourriture. Ne pas repiquer même si la partie supérieure de la bouture commence à flétrir.

    Plonger l’extrémité des boutures de certaines espèces dans l’eau pendant quelques instants, afin d’arrêter l’écoulement du latex.

    Repiquer après complète cicatrisation (8 à 15 jours) dans le sable maintenu humide et dans une atmosphère confinée pour favoriser l’enracinement.

    Veiller à ne pas enfoncer trop profondément la bouture.

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Rempoter la bouture dès l’apparition des premières racines (2 à 6 semaines) dans un pot rempli de terre. Ne pas arroser la plante pendant la première semaine, pour favoriser le développement des racines.

    Faire attention en sortant les boutures du sable, de ne pas abimer les nouvelles racines fragiles.

    Traiter les boutures, 2 mois plus tard, comme des plantes adultes, après enracinement complet.

    Reproduire chez certaines espèces, à partir des rejetons qui se développent autour de la plante. Il suffit alors de les séparer après enracinement de la plante-mère. Les laisser sécher, puis les planter.

    Observations :

    -Rempoter les plantes de préférence en mars, en prenant soin d’assurer un bon drainage.

    -Utiliser un compost léger, perméable, composé de sable et gravier, terre de bruyère, terreau de feuille, terre franche.

    -Choisir, pour les plantes grasses, une exposition ensoleillée et une bonne température.

    -Cultiver les plantes en plein air durant la saison estivale.

    -Abriter ces mêmes plantes durant la saison hivernale, dans un endroit lumineux à 10-12°.

    -Arroser les plantes en fonction des besoins : souvent pendant l’été, réduire progressivement l’arrosage en automne pour l’annuler durant la saison hivernale.

    On appelle atmosphère confinée un endroit où les conditions climatiques sont privilégiées : hygrométrie, forte température élevée, ombrage important. Les plantes grasses constituent une famille très importante ne présentant aucune difficulté particulière de culture, bien qu’elles forment un groupe particulier de plantes. Parmi les plus connues, citons : Les cactées, les Agaves et Sansevieria, les Aloès, les Crassula, les Euphorbia…etc.

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>
     

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :