• Bégonia

    Bégonia : Bégoniacées

    Le genre comprend un grand nombre d’espèces que l’on peut répartir en trois groupes, soit en considération de leur mode de multiplication, soit surtout en raison de leur utilisation la plus courante. Découvrez ci-dessous les caractères des espèces propres au jardin : les Bégonias tubéreux ; les autres espèces qui sont des plantes de serre ou d’appartement.

    Begonia gracilis et semperflorens

    Bégonia gracilis : Rameaux grêles, feuilles arrondies, petites et légères, de couleur vert brillant ou bronzées. Fleurs très nombreuses, petites, portées par un pédicelle fin qui les dégage bien du feuillage.

    Bégonia semperflorens : Feuilles souvent plus larges très luisantes. Rameaux plus forts, fleurs généralement plus grandes mais moins nombreuses que dans le type gracilis et moins dégagées du feuillage. Supporte mieux la forte insolation que ce dernier.

    Bégonia hybrides F1 : De création relativement récente et dérivés des précédentes, ils sont caractérisés par une plus grande vigueur, une grande régularité de taille et de floraison. Ils sont appréciés là où ces qualités essentielles sont particulièrement recherchées et mises en valeur.

    Culture

    Semer en janvier-février en serre, en terrines ou pots garnis de terreau de saule récolté à l’intérieur des vieilles souches et finement tamisé. Tasser la terre assez fortement et arroser. Semer les graines, très fines, mélangées de sable fin pour étaler le mieux possible : ne pas les recouvrir. Les terrines sont recouvertes d’une feuille  de verre, puis ombrées jusqu’à la levée. La température doit être régulière de 18° à 25°. Tous les matins, retourner les feuilles de verre, après avoir essuyé la face humide, afin d’éviter la formation de la « toile », moisissure qui détruirait les semis. La levée s’opère en une huitaine de jours ; les terrines alors découvertes sont tenues à l’abri du soleil. Les jeunes plantes sont repiquées 8 à 10 jours après la levée dans des terrines remplies d’un mélange de terre de bruyère et de terreau de feuilles, tenu frais sans être tassé. Repiquer les plants sans les froisser et sans les appuyer. Pour cela les soulever avec une petite spatule de bois et les poser dans de petits sillons tous les 2 ou 3 cm. Rapporter délicatement la terre le long des plants posés, borner par un arrosage léger à la pomme fine. La température doit alors avoisiner 15° ; quand les plants sont suffisamment développés, ils sont repiqués individuellement en godets qui pourront être placés sous châssis. La mise en place s’effectue à fin mai, en bonne terre riche.

    Utilisation

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "pub-6793528516880032"; /* 234x60, date de création 06/11/09 */ google_ad_slot = "8370316444"; google_ad_width = 234; google_ad_height = 60; // ]]></script> <script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    L’abondance et la bonne durée de sa floraison font du Bégonia une des espèces les plus employées pour la confection des massifs, plates-bandes et bordures. Décoratives depuis le mois juin jusqu’aux premières gelées, les variétés Hybrides F1 ont ajouté une régularité de végétation parfaite et une floribondité encore accrue aux qualités de variétés anciennes. Ne tentez toutefois la multiplication de cette espèce que si vous disposez d’une serre chaude, le semis délicat devant être effectué dès janvier. Spécialement cultivées en pots, certaines variétés se prêtent aussi très bien à la décoration des appartements.

    Bégonia tubéreux hybride

    Tubercules gros, noirâtres, déprimés au centre. Plantes basses, de 20 à 30 cm. Feuilles larges, cordiformes, vert foncé, décoratives. Les fleurs sont simples, semi-doubles ou doubles suivant les espèces, plus ou moins grandes, mais toujours belles et remarquables par le velouté de leurs coloris éclatants. La culture a donné naissance à de nombreuses variétés aux formes et aux coloris bien fixés. Les races ci-dessous présentent des fleurs unicolores dans les coloris blanc, orange, saumon, rose, rouge foncé, écarlate.

    Bégonia tubéreux double à grosse fleur.

    Fleurs grandes, plus ou moins doubles, souvent très pleines et globuleuses, à pétales entiers. Il en existe différentes races : « Prima Dona » et «  à fleurs d’œillet », à pétales finement lacinés ; « Florida » à très grandes fleurs dont les pétales forment une sorte de « trompette » proéminente au centre de la corolle.

    La culture a aussi fixé des variétés à grosses fleurs doubles destinées surtout à la culture en pots.

    « Bouton de Rose », rose clair à rose foncé.

    « à fleur de Camellia », rose bordé blanc.

    « Marmorata », écarlate strié blanc.

    Bégonia tubéreux double pendula.

    Ce type qui possède des tiges allongées, arquées et souplement retombantes en suspension, se prête bien à la garniture des fenêtres et balcons à mi-ombre. Il en existe des variétés qui se reproduisent fidélement par semis, telles «  Feston », à petites fleurs très nombreuses.

    Bégonia tubéreux multiflore.

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "pub-6793528516880032"; /* 234x60, date de création 06/11/09 */ google_ad_slot = "8370316444"; google_ad_width = 234; google_ad_height = 60; // ]]></script> <script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Ils diffèrent sensiblement des autres Bégonias tubéreux ; les plantes sont naines, trapues, bien ramifiées, les feuilles petites. Ils portent abondamment des fleurs petites, simples ou très doubles, couvrant la plante, et sont plus résistants au soleil que les Bégonias à grosses fleurs. Les « multiflores maxima » présentent les mêmes caractères que les Bégonias tubéreux multiflore mais leur reproduction est assurée par semis et non par bouturage. Les plantes y gagnent en vigueur et floribondité tout en conservant une parfaite régularité de taille.

    Bégonia tubéreux à fleurs simples Bertini

    Plantes hautes de 40 à 50 cm, qui se couvrent jusqu’aux gelées de fleurs simples, larges de 4 à 5 cm. Leur résistance au soleil est bien plus grande que chez les autres espèces de Bégonias tubéreux. Les tubercules qui deviennent très volumineux se divisent avec facilité. C’est le coloris vermillon, très rustique, qui est le plus cultivé, mais il existe aussi des variétés de Bégonias Bertini rose, rouge, cuivré, grenat. Des variétés se reproduisent fidèlement par semis :  

    Bertini hybride Amitié : 20 cm. Compact rose.  

    Hybride Défiance : 2carlate vif.  

    Bertini Hybride Fureur : 20 cm, grande fleur rouge très vif, plus foncé que Défiance.

    Bégonia tubéreux hybrides F1

    La technique des hybrides F1 s’applique aux  Bégonias tubéreux auxquels elle apporte les avantages habituels d’homogénéité de végétation et de vigueur :  

    Non stop Hybride F1 : 15 cm, plante naine et compacte produisant dès l’année du semis des fleurs très doubles atteignant 8 à 9 cm de diamètre coloris écarlate et orange.

    Multiplication

    Les Bégonias tubéreux se reproduisent par semis ou par bouturage. Semés en janvier-Février, en serre, comme il est dit plus haut pour les Bégonias semperflorens et gracilis, un repiquage de plus sera utile avant la plantation à assurer en juin. Celle-ci sera faite par temps couvert et les plantes recevront de copieux arrosages. Ces arrosages abondants restent nécessaires pendant toute la végétation. Les plantes issues directement de semis sont très vigoureuses. Pour bouturer on met  les tubercules en végétation en serre ou sur couche : les pousses qui se développent sont détachées avec un canif lorsqu’elles ont une longueur de 5 à 6 cm en coupant légèrement en dessous dans le tubercule pour laisser un petit talon. Le repiquage est assuré en godets qui devront être tenus en serre à une température d’au moins 20°. Les plants seront conduits par la suite comme il est dit par ailleurs. La multiplication des Bégonias tubéreux est aussi assurée par sectionnement des tubercules ; ce procédé n’est guère employé que le Bégonia Bertini.

    Conservation

    Les Bégonias sont arrachés dès que la première gelée a détruit leur partie aérienne. On fait sécher les tubercules pendant quelques jours, puis on les rentre dégagés de leurs tiges et de leurs racines dans un local sain, à l’abri des gelées, où ils se conserveront jusqu’au printemps.

    Replantation

    Les tubercules de Bégonias ayant passé l’hiver peuvent être mis en place en mai, après les dernières gelées. Le départ de végétation est lent ; on obtiendra un développement plus rapide des plantes en plaçant les tubercules en mars-avril sur couche tiède avant de les mettre en place en mai. Enterrez-les à peine dans un mélange de terreau et de sable ou dans de la tourbe, en les posant de manière que la face qui porte les yeux (souvent concave) soit tournée vers le haut. Les Bégonias se comportent bien en sol humeux, léger, très meuble ; ils exigent de copieux arrosages.

    Utilisation

    Les Bégonias à grosses fleurs et pendula sont parmi les meilleures espèces florales pour la garniture des emplacements ombragés ou exposés au Nord, tandis que les Bégonias Bertini et Multiflore s’accomodent mieux des situations plus ensoleillées. Ils sont de culture extrêmement facile, surtout lorsqu’on utilise les tubercules, pour fleurir les massifs depuis juin jusqu’aux gelées.Tous se cultivent également en pots et garnissent particulièrement bien les balcons et terrasses peu ensoleillées. Les Bégonias Multiflores rentrés en pots en appartement avant les gelées y poursuivent leur floraison.


    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "pub-6793528516880032"; /* 468x15, date de création 06/11/09 */ google_ad_slot = "6068464107"; google_ad_width = 468; google_ad_height = 15; // ]]></script> <script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    BlogBang <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :