• Au retour des vacances

    Un mois sans soins… Quelques travaux d’entretien simples vont redonner au jardin sa beauté d’arrière-saison.

    La pelouse.

    Si elle est sèche comme un paillasson, si aucune pluie ne se profile à l’horizon, arrosez-la dans la soirée, ou même la nuit, cela limitera l’évaporation, si elle a beaucoup poussé. Effectuez une première tonte en positionnant la barre de coupe le plus haut possible. Si vous tondiez directement à la bonne coupe, il ne resterait que les bases jaunies des tiges. Une semaine plus tard, faites une deuxième tonte à 5-7 cm. Encore une semaine après, vous pourrez tondre à une hauteur normale (3 à 5 cm).

    Les allées

    Si elles sont envahies de mauvaises herbes

    Arrachez-les à la main. Si elles sont trop nombreuses, utilisez un désherbant spécial allées à base de glyphosate. Traitez par une journée sans vent ni pluie.

    La haie

    Si elle a pris un air échevelé

    Si sa dernière coupe remonte au mois de juin, n’hésitez pas à la rafraîchir au taille-haie. Utilisez plutôt les cisailles pour redonner forme aux bordures et aux topiaires de buis. Dans les deux cas, dégagez régulièrement les coupes pour contrôler votre travail et ne pas couper le cordeau !

    Les massifs de fleurs

    Si les plates-bandes sont couvertes de fleurs fanées

    Coupez fleurs et feuilles fanées de toutes celles qui arrivent en fin de période de floraison. S’il s’agit de vivaces, repérez leur emplacement désormais vide par une étiquettes. Eliminez aussi les fleurs fanées des plantes en pleine floraison (en particulier dahlias et rosiers), Cela les incitera à refleurir.

     S’ils sont envahis de mauvaises herbes

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Un désherbage peut suffire pour vous en débarrasser sur les bords du massif. Cette opération est d’autant plus utile qu’elle casse la croûte formée à la surface du sol au cours de l’été, ce qui facilite la pénétration de l’eau et de l’air. Parfois, il est difficile d’accéder au cœur du massif, bien développé en fin de saison . Dans ce cas, utilisez un désherbant systémique, conditionné en pulvérisateur prêt à l’emploi. Veillez à ne pas traiter les plantes voisines.

    Si les tiges des rosiers sont couvertes de pucerons

    Il est trop tard pour couper les parties atteintes ou pour enlever les pucerons en douchant le feuillage. Utilisez un insecticide naturel (mélange de roténone et de pyréthrines naturelles). Biodégradable et non toxique pour les hommes et les animaux, en particulier pour les abeilles. Traitez dans la soirée car ces produits se dégradent à la lumière, en deux traitements à 48 h d’intervalle. Renouvelez 10 jours plus tard.

     Si les rosiers ont perdu une partie de leurs feuilles

    Ils ont sans doute été atteints par une maladie due à un champignon parasite (maladie des taches noires, rouille). Les feuilles qui restent portent d’ailleurs des taches bien reconnaissables. Taillez de moitié les branches atteintes, puis traitez-les avec un produit curatif, de préférence spécial rosier, car la bouillie bordelaise, uniquement préventive, ne suffirait à rien. Arrosez ensuite copieusement au pied.

    La terrasse

    Si les suspensions piquent du nez

    Pour les plantes au feuillage grillé, il n’y a plus grand-chose à faire, mais vous pouvez peut-être récupérer celles qui sont seulement déshydratées. Posez-les dans une cuvette remplie d’eau et laissez-les tremper jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles d’air qui remontent à la surface. Si elles n’ont pas dépassé le seuil fatal de la déshydratation, elles reprendront bientôt de l’allure.

    Si les géraniums sont dégarnis

    Commencez par des arrosages copieux et débarrassez-les de toutes leurs fleurs fanées. Pour leur redonner du tonus, taillez légèrement les tiges (enlevez 1/3 de la longueur total). Apportez ensuite un engrais spécial géraniums sur terreau humide pour ne pas brûler les racines. Vous pouvez appliquer le même traitement aux pétunias, surfinias, capucines, impatiens, etc.

    A faire avant l’automne

    Arrachez les annuelles défleuries et remplacez-les par des fleurs de fin de saison : asters et chrysanthèmes qui fleuriront jusqu’aux gelées. Coupez les touffes flétries des vivaces et divisez celles qui en ont besoin.

    Supprimez les hampes défleuries des lauriers-roses et des lavandes. Profitez-en pour redonner une forme régulière à ces arbustes. Jetez les potées défleuries et remplacez-les par des fleurs de saison : chrysanthèmes, choux décoratifs, cyclamens, bruyères. Changez le terreau, car les fleurs estivales ont épuisé toutes ses réserves nutritives.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire conseil jardinage<<<


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :