• Aménager une pièce d'eau

    L’eau au jardin apporte à la fois la vie et la paix. Elle favorise le développement d’une flore spécifique et d’une faune auxiliaire, précieuse pour le jardinier.

    Votre jardin est tout petit ? Vous n’avez pas la main verte ? Vous pouvez tout de même vous offrir un petit bassin, vous introduirez ainsi un élément particulièrement apaisant dans votre environnement. Achetez une structure préformée en polyester ou en fibre de verre, très résistante et facile à poser (de nombreux modèles sont proposés avec des zones de berge intégrées). Le résultat est satisfaisant si elle est posée parfaitement de niveau, sur une couche de sable bien tassé. Il faut l’enterrer légèrement pour dissimuler les bords avec des pierres ou des plantes. Vous pouvez aussi construire un bassin plus grand, isolé de la terre par une membrane souple, appelée liner ou géomembrane. Le prix de revient est souvent plus intéressant, mais la construction plus délicate : il faut veiller à protéger la bâche en l’isolant du sol avec un feutre, pour éviter les déchirements, et la mesure des niveaux lors de la pose est plus aléatoire. De plus, la longévité des membranes est moindre, et leur fragilité relative peut poser quelques problèmes de fuite.

    Garder l’eau limpide

    Ajoutez des plantes. La couverture d’environ 1/3 de la surface du bassin assure un équilibre qui permet la régulation des nitrates, responsables du verdissement de l’eau. Installez 2 ou 3 plantes par mètre carré. Equilibrez les espèces entre plantes oxygénantes immergées (élodée, myriophylle) plantes flottantes (jacinthe ou laitue d’eau) ou à feuillage flottant (nénuphar), et enfin plantes de berges. Les iris d’eau, pontédéries ou sagittaires font partie de cette dernière catégorie.

    Entretenez régulièrement le bassin

    Il est nécessaire de réguler les populations de plantes afin qu’elles couvrent seulement 1/3 de la surface, et pas plus. Arrachez-en une partie en été si nécessaire et prélevez les végétaux morts tombés dans le bassin durant l’automne pour éviter leur décomposition dans l’eau. Rajoutez de l’eau en cas de forte chaleur pour compenser l’évaporation. Vérifiez l’état de la pompe alimentant le filtre et la cascade une fois par semaine (sans jamais vider le bassin).

    Installer un mouvement d’eau

    En oxygénant l’eau, le mouvement contribuera à la garder limpide. Le parcours de l’eau nécessite l’installation d’une dénivellation, à l’aide d’une jarre ou d’une pierre en surplomb du bassin, et d’une pompe. Dans tous les cas, cet aménagement doit être parfaitement posé et étanchéifié pour éviter les fuites par éclaboussure, défaut de stabilité ou de mise à niveau. Les modèles préfabriqués vendus dans le magasins spécialisés sont parfaits pour les petites réalisations.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire conseil jardinage<<<


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :