• Le calendrier lunaire est conçu pour vous aider à effectuer vos travaux de jardinage et faire vos semis de légumes, fleurs, et plantes à feuilles.

    >>>Tout savoir sur le calendrier lunaire<<<

        Novembre 2011 (du 1er au 30)  
     1 

    Récoltez les derniers fruits.
    PETIT
    2

    Semez des carottes courtes sous châssis.
     CALENDRIER
    3

    Taillez les fleurs fanées des hortensias en régions douces.  LUNAIRE
    4

    Taillez les fleurs fanées des hortensias en régions douces.  
    5

    Coupez les rameaux de l'estragon à 10 cm du sol. Paillez.
    6

    Récoltez la mâche, les épinards et laitues pommées.

      Dernier quartier lune le 18 Novembre à 16 h 09

     7

    Récoltez les variétés d'hiver de choux de bruxelles.  
     8

    Ne jardinez pas (lune en apogée).
     9

    Cueillez les olives.
     

     Nouvelle lune

    le 25 Novembre à 07 h 10
     10

    Cueillez les nèfles et les kakis après les premières gelées.
     
     11

     

    Faites le bilan des récoltes et des échecs de l'année.
     12

    Faites le plan du potager pour 2012.
     

    Premier quartier lune

    le 02 Novembre à 17 h 38.
     13

    Faites le plan du potager pour 2012.  
     14

    Arrachez les bégonias, cannas, dahlias et glaîeuls.
     15

    Plantez les hémérocalles et pivoines à racines nues.

     Pleine lune le 10 Novembre à 21 h 17

     16

    Blanchissez les chicorées, les cardons.
     
     17

    Nettoyer les pissenlits.
    Semez
     18

    Plantez des arbres fruitiers à racines nues s'il ne gèle pas.
     en lune
     19

    Tuteurez les fruitiers de plein-vent.
     ascendante
     20

    Bouturez les figuiers.
     
     21

    Paillez le sol au potager pour continuer les récoltes.
    Plantez
     22

    Au potager, ameublissez les sols lourds.
     en lune
     23

    Plantez les échalotes.
     descendante
     24

    Coupez les tiges fanées des vivaces.
     
     25

    Ne jardinez pas le matin (noeud ascendant).
     Bouturez
     26

    Plantez lierre,vigne vierge, troène, charme, éléagnus.
     en lune
     27

    Semez les feves en régions douces.
     descendante
     28

    Semez les pois à grains ronds en régions douces.  
     29

    Dégermez les pommes de terre.  
     30

    Semez des pois grimpants en godets.
     

    >>>Lune montante<<< 

    -Du 01 au 12 Novembre inclus.

    -  Du 26 au 30 Novembre inclus.

     >>>Lune descendante<<<

    -Du 13 au 25 Novembre inclus.

     

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire jardinage lunaire<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008D1C&t[cit]=1&n=20"></script><script type="text/javascript" src="http://fr.slidein.clickintext.net/?a=9892"></script>

    votre commentaire
  • digitalis

    La Digitale commune ou pourpre (Dicentra purpurea) est une plante herbacées bisannuelle à grandes feuilles ovales, à tige généralement simple, haute de 1.20 m, portant une longue grappe de fleurs en cloches pendantes, serrées, pourpres, ponctuées de brun à l’intérieur. Elles se montrent de juin à août. La race gloxinioïde, amélioration de la précédente, l’a complètement supplantée. Elle s’en distingue par l’ampleur de son inflorescence, ses fleurs plus nombreuses, plus ouvertes et plus variées de coloris que le type.

    Dicentra hybride Excesior variée : Coloris très nombreux à reflets saumonés. La position dressée des fleurs met en valeur la coloration interne de la corolle.

    Culture

    Semer d’avril à mai-juin en pépinière, repiquer en pépinière et mettre en place en octobre-novemre ou en mars à 50 cm en tous terrains et à toutes expositions.

    Utilisation

    Grâce à sa faculté de pousser en situation mi-ombragée la Digitale peut être plantée pour fleurir les sous-bois clairs. Elles peut aussi constituer des groupes très décoratifs sur pelouses ou en appui de massifs d’arbustes. Cette espèce affectionne les sols acides et redoute le calcaire. Attention, la Digitale est vénéneuse dans toutes ses parties.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire plantes du jardin<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008000&t[cit]=1&n=20"></script>

    votre commentaire
  • On appelle ainsi des plantes que l’on cultive spécialement dans le but de les enterrer sur place par un labour. Elles se décomposent alors dans le sol après avoir absorbé et transformé en matière végétale vivante, génératrice d’humus, les reliquats d’éléments fertilisants subsistant après les récoltes précédentes.

    les engrais verts au jardinCes espèces doivent être à développement rapide pour occuper le terrain le moins longtemps possible. Vous pouvez les semer en août-septembre, aussitôt après l’enlèvement des premières récoltes (Pois, Haricots, Pommes de terre, etc.), et après un griffage ou un labour superficiel. Vous pouvez utiliser de cette façon des légumineuses qui fixent l’azote de l’air et en enrichissent le sol. Fournissez-leur une copieuse fumure azotée et arrosez-les au besoin afin de stimuler leur croissance au minimum. Ces engrais vert seront incorporés au sol dès novembre si leur développement est suffisant, ou au printemps suivant, après les avoir pulvérisées à la tondeuse à gazon rotative pour faciliter leur enfouissement. Dans un potager bien conduit, la culture des engrais verts doit être systématiquement pratiquée sur toute parcelle de terre libérée assez tôt pour les recevoir.

    Mélanges de terres correcteurs

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Un dernier moyen d’améliorer un sol physiquement imparfait est de le mélanger par labour ou, mieux, par fraisage au motoculteur, avec une terre ou des matériaux ayant des caractéristiques complémentaires intéressantes. Ainsi un apport de sable de rivière peut alléger un terrain argileux tandis qu’une terre riche en argile donne au contraire « du corps » à un sol trop sableux. Lorsqu’il est en même temps nécessaire de neutraliser une acidité excessive on peut utiliser les marnes argileuses, riches en calcaire, dans ce dernier cas. Toutefois, pour être efficaces, de tels apports doivent être copieux. Il ne sont donc envisageables que si les matériaux sont disponibles à bas prix et transportables économiquement.

    Attention

    La terre utilisée doit provenir uniquement de la couche arable superficielle, rendue vivante par son humus. Tout mélange de terre originaire du sous-sol inactif doit être proscrit car il rendrait votre terrain stérile pour plusieurs années. Gardez-vous notamment, lors d’une construction d’étaler la terre des fouilles de fondations à la surface de votre futur jardin. Si celle-ci doit être employée pour créer des différences de niveau, la couche arable sera d’abord « retroussée », c’est-à-dire décapée et mise en dépôt provisoire afin de reprendre sa place naturelle lorsque la terre de fond aura été mise en position.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire fiches jardin<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008000&t[cit]=1&n=20"></script>

    votre commentaire
  • Pour choisir une variété fruitière en toute connaissance de cause, mais aussi pour comprendre le vocabulaire employé dans les catalogues ou discuter avec un pépiniériste en acheteur averti, familiarisez-vous avec quelques termes à connaître :

    pommierRésistante : c’est une variété qui supporte mieux que les autres les attaques de certains parasites et maladies. Si tel pommier est « résistant à la tavelure », il y sera moins sujet qu’un autre, dans les mêmes conditions.

    Sensible : c’est le contraire de résistant. Une variété de pêcher sensible à la cloque tombera malade plus facilement que les autres malgré les traitements.

    Vigoureux : se dit d’un arbre développant branches et feuillage en abondance, de façon rapide. Un arbre très vigoureux est forcément moins productif. Il nécessite une taille longue pour bien fructifier.

    Précoce : se dit en général de la floraison, mais aussi de la récolte. Une floraison précoce est davantage exposée aux gelées printanières qui nuisent à la formation des fruits. Une récolte précoce est souvent appréciée. Attention : floraison précoce ne signifie pas toujours récolte précoce !

    Tardive : une variété à floraison tardive s’impose dans les régions exposées aux gelées printanières. Ce terme concerne aussi la récolte : pêches, prunes de septembre, par exemple.

    Hâtive : terme employé à propos de la récolte, qui suit la floraison après un temps plus réduit que pour la majorité des variétés.

    Maturité : le fruit est bon à récolter ou à consommer. Ces deux notions ne sont pas toujours simultanées. Elles peuvent même représenter un long laps de temps, dans le cas des pommes et poires de longue conservation.

    Autofertile : le pistil des fleurs est fécondé par le pollen des fleurs du même arbre, transporté par les abeilles, le vent…ou, si nécessaire, notre pinceau.

    Autostérile : les fleurs doivent recevoir le pollen d’un arbre voisin pour donner des fruits.

    Scion, palmette, haute-tige, etc : formes obtenues par une taille de formation spécifique durant les cinq premières années

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires