• Août au jardin

    Ce mois-ci côté jardin

    Août est le mois le plus chaud. Raison de plus d'économiser l'eau. Pensez à pailler vos arbustes pour éviter une évaporation importante et à biner la terre pour permettre  à l'eau de pénétrer plus en profondeur, là où la température sera moins élevée...

    >>>Lire la suite<<<

    Actu jardin du mois d'Août

    Ce qu'il faut faire dans votre jardin en août concernant vos travaux divers, vos arbres et arbustes, vos plantes alpines, vos plantes d’appartement, vos plantes aquatiques, vos plantes aromatiques, vos balcons, vos bulbes, vos dahlias,  vos fruitiers,  vos haies, vos légumes,  vos pelouses, vos rosiers, vos plantes de terre de bruyère,  et vos plantes vivaces...

    >>>Lire la suite...<<<

    Votre calendrier lunaire d'Août 2011

    Le calendrier lunaire est conçu pour vous aider à effectuer vos travaux de jardinage et faire vos semis de légumes, fleurs, et plantes à feuilles...

    >>>Lire la suite...<<<

    10 étapes faciles pour les boutures

    Remplissez chaque compartiment à ras bord, avec une bonne qualité de compost pour boutures, et humidifiez le si nécessaire en utilisant un pulvérisateur. Quand vous sélectionnez les boutures, choisissez les non fleuries...

    >>>Lire la suite...<<<

    Semez vos bisannuelles pour le printemps prochain

    Les fleurs bisannuelles se sèment en début d’été pour fleurir au printemps suivant, après avoir passé l’hiver en pleine terre. On les plante généralement en octobre ou en mars, achetées en petits godets...

    >>>Lire la suite...<<<

     

    Quel remède pour que l'abricotier ne perde pas la majeure partie de ses fruits ?

    Après la formation des fruits, un arbre se déleste d’une partie de ceux-ci, cela s’appelle la « chute naturelle ». En effet, l’arbre régule de lui-même la quantité de fruits qu’il peut mener à complet mûrissement...

    >>>Lire la suite...<<<

    Articles du moment

    Jardiner dans le Midi

    La flore méditerranéenne, qui suit à peu près les limites de la zone de l’olivier, est très riche de plantes esthétiques qui orneront avec bonheur les jardins du sud...

    >>>Lire la suite...<<<

    Les locataire de la ferme

    Un dimanche à la campagne… Dans le pré se prélassent le veau et l’âne, deux amis de longue date. Tandis que dans la cour s’égaient poules et oies...

    >>>Lire la suite...<<<

    Cultivez vos Lis

    On a trop tendance à croire que les lis sont des plantes délicates à cultiver. Mais, il n’en est rien ; leur entretien ne présente pas plus de difficultés que celui d’autres plantes d’usage courant...

    >>>Lire la suite...<<<

    Plantez un arbuste fleuri

    De nombreux arbustes à floraison printanière, comme le weigélia ou le lilas, sont proposés à la vente au printemps. Vendus en conteneurs, ils peuvent être plantés en avril et mai...

    >>>Lire la suite...<<<

    Cultivez vos bambous

    Hormis les périodes de gel intense, les bambous cultivés en conteneurs peuvent être plantés en toute saison...

    >>>Lire la suite...<<<

    Les maladies des rosiers

    La rose reine de nos jardins ; toutefois il faudra au jardinier faire quelques efforts pour garder les rosiers en bonne santé. Voyons les principales affections touchant les rosiers et la lutte la plus adaptée....

    >>>Lire la suite...<<<

    Des fruits et légumes au balcon

    Il est intéressant de regarder en miniatures des variétés naines de fruits et légumes qui peuvent être cultivés en conteneur et offrirent l'avantage supplémentaire de fleurir, fructifier pendant tout l'été et bénéficier des aliments frais pour le dîner à table...

    >>>Lire la suite...<<<

    Au jardin : Ne cédez pas au découragement

    Un problème souvent rencontré : vos jeunes vivaces n’ont pas fleuri lors de ce premier printemps. Et dès juin-juillet, elles paraissent « déjà crevées ». Vous êtes sûr d’avoir raté votre nouvelle culture...

    >>>Lire la suite...<<<

    Cultivez vos Glaïeuls

    Les cormes (bulbes) de glaïeuls se plantent en pleine terre dès mars pour les régions les plus favorisées (Sud de la France) et seulement à partir de mi-avril et jusqu’en juillet pour la région parisienne...

    >>>Lire la suite...<<<

    Que peut-on composter ?

    Vous pouvez recycler tous les déchets organiques du jardin : branchages issus de taille et légumes impropres à la consommation (après les avoir broyés), tontes de gazon, feuilles mortes et mauvaises herbes sans graines....

    >>>Lire la suite...<<<

    Pour cette été, n’oubliez pas les bouquets

    Prévoyez un « coin bouquets » qui vous évitera de dégarnir les massifs pour remplir les vases. Si vous pouvez cueillir sans vergogne des branches d’arbustes adultes, en choisissant celles que vous auriez de toutes façons taillées ultérieurement...

    >>>Lire la suite...<<<

    Le Scheffléra actinophylla : Plantes dépolluantes

    Dépollue : Salle de séjour, entrée, garage attenant à la maison en absorbant benzène et xylène ainsi que les composants organiques volatils contenus dans les carburants...

    >>>Lire la suite...<<<

    Conseil : Déplacez un arbuste

    Un arbuste devenu trop grand, une cabane à construire à sa place ? Vous pouvez déplacer les sujets dignes d’être conservés en prenant quelques précautions...

    >>>Lire la suite...<<<

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    votre commentaire
  • Un problème souvent rencontré : vos jeunes vivaces n’ont pas fleuri lors de ce premier printemps. Et dès juin-juillet, elles paraissent « déjà crevées ». Vous êtes sûr d’avoir raté votre nouvelle culture : soit vous acheté une mauvaise marchandise, soit vous n’avez pas su la soigner : c’est le découragement !

    A tort…N’arrachez surtout pas, dans un accès de colère ou d’amertume, des plantes qui sont tout simplement en train de se reposer selon leur rythme propre. Sécheresse et chaleur provoquent le dessèchement apparent de nombreuses espèces en été.

    Or, la plupart des vivaces ne fleurissent qu’à l’âge de trois ans au moins. Les vôtres n’ont pas encore atteint l’âge requis. Après avoir produit deux ou trois tiges feuillues qui vous ont paru bien chétives, elles sont entrées en repos. Soyez patients ! Elles vont se développer de façon exponentielle : la cinquième année, vous trouverez la touffe trop encombrante malgré une magnifique floraison !

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>
    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008000&t[cit]=1&n=20"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<


    votre commentaire
  • Passiflora caerulea :

    La Passiflore bleue, connue aussi sous le nom de « fleur de la passion » à une hauteur de 4 à 6 m. C’est une plante grimpante semi-ligneuse, s’accrochant aux supports au moyen de vrilles et portant des feuilles palmées, composées de 5 lobes lancéolés, persistantes en climat doux. En été, nombreuses fleurs très curieuses par leur constitution, d’aspect inhabituel.

    Large de 8 à 10 cm leur corolle présente 10 divisions (5 pétales et 5 sépales) de couleur blanche ou rosée. A la base de ces organes sont insérés des appendices filiformes, rayonnant tout autour du centre. Ces filaments sont pourpres près de leur point d’insertion, blancs au milieu et bleus à l’extrémité. Ils forment ainsi une « couronne » qui se présente comme une succession d’anneaux concentriques colorés. Au milieu de la fleur enfin se dresse une colonne qui porte les 5 étamines et se termine par 3 stigmates. On a poétiquement comparé ces différentes parties de la fleur aux instruments de la crucifixion du Christ, d’où le nom populaire de la plante. Les fleurs sont suivies de petits fruits pulpeux ovoïdes, rouge orangé de 3 à 4 cm de long, qui sont comestibles lorsqu’ils sont bien mûrs.

    D’origine brésilienne, la passiflore est exigeante en chaleur mais elle peut néanmoins être plantée jusque dans la région parisienne au long d’un mur exposé au sud ou à l’ouest. Elle affectionne un sol profond et fertile bien arrosé en été. Couvrir le pied d’un matelas de feuilles mortes à l’automne et tailler toutes les pousses, chaque printemps, à 20 cm de terre.

    Cette plante est toutefois davantage chez elle en climat doux et surtout dans le Midi où réussissent plusieurs autres espèces, notamment Passiflora edulis dont les fruits nommés « Granadilles » sont très savoureux.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire plantes du jardin<<<


    votre commentaire
  • Le calendrier lunaire est conçu pour vous aider à effectuer vos travaux de jardinage et faire vos semis de légumes, fleurs, et plantes à feuilles.

    >>>Tout savoir sur le calendrier lunaire<<<

        Août 2010 (du 1er au 31)  
     1 

    Semez l’épinard et le chou cabus.

    PETIT
    2

    Récoltez les haricots à écosser.

     CALENDRIER
    3

    Cueillez les fraises, framboises et myrtilles.

     LUNAIRE
    4

    Semez en pépinière les oignons.

     
    5

    Semez des radis de tous les mois.

    6

    Semez oignons et radis de tous les mois.


     

    Dernier quartier de lune le 3 août à 7 h 00

     7

    Ne jardinez pas après 12 h (nœud ascendant).

     
     8

    Bouturez les rosiers.

     9

    Taillez les haies de persistants.

     

     Nouvelle lune

    le 10 août à 5 h 07

     10

    Na jardinez pas après 12 h 50 (lune au périgée).

     
     11

    Plantez des fraisiers.

     12

    Taillez les framboisiers non remontants.


     

    Premier quartier lune

    Premier quartier le 16 août à 20 h 14

     13

    Arrachez betteraves, céleris-raves, carottes, navets.

     
     14

    Déterrez les oignons si les fanes sont jaunes.

     15

    Déterrez les pommes de terre de conservation.

     

    Pleine lune le 24 août à 19 h 07

     16

    Plantez ou divisez les iris.

     
     17

    Blanchissez les frisées et les scaroles.

    Semez
     18

    Eclaircissez les salades, la mâche et les épinards.  en lune
     19

    Arrachez les haricots à écosser.

     ascendante
     20

    Ne jardinez pas avant 17 h (nœud ascendant).


     21

    Récoltez les graines de tomates.

    Plantez
     22

    Semez des scorsonères.

     en lune
     23

    Semez en pépinière pensées, myosotis.

     descendante
     24

    Semez en pépinière violas et pâquerettes.

     
     25

    Greffez les églantiers en écusson.

     Bouturez
     26

    Semez des variétés de laitues d’hiver.

     en lune
     27

    Semez de la mâche et des épinards.

     descendante
     28

    Ensemencez le gazon.

     
     29

    Arrachez les haricots à écosser.

     
    30

    Récoltez les pommes, poires, prunes, courgettes.

     
    31

    Récoltez les concombres, tomates, framboises, fraises.

     

    >>>Lune montante<<< 

    -Du 01 au 05 août inclus.

    -Du 19 au 31 août inclus.

     >>>Lune descendante<<<

    -Du 06 au 18 août inclus.

     

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire jardinage lunaire<<<

    rejoindre le groupe officiel de jardiner facile sur facebook rejoindre le groupe officiel de jardiner facile sur facebook

    votre commentaire
  • Le liseron fait partie des mauvaises herbes les plus difficiles à détruire. Ses réserves sont souvent très importantes et il est d’ailleurs fréquent de retrouver ses racines jusqu’à des profondeurs proches de 10 m !

    Il faut souvent plusieurs traitements consécutifs pour en venir à bout parce que la surface foliaire traitée ne peut pas absorber la quantité nécessaire de produit. Enfin, souvent installé dans les végétaux, il n’en est que plus difficile à toucher sans nuire aux arbustes.

    Questions

    Réponses

    1 : A quelle période les professionnels détruisent-ils le liseron ?

    La période favorable est la floraison, mais il est possible de le traiter durant toute la période de végétation active à partir du moment où sa surface foliaire est suffisamment développée.

    2 : Comment font les paysagistes pour traiter le liseron enroulé dans les arbustes ?

    Il y a deux possibilités. La première consiste à détacher le liseron, l’étaler au sol puis le traiter. La seconde : employer un produit qui forme une mousse et localiser celle-ci sur les feuilles des liserons à détruire. L’avantage de la mousse est lié à la grande maîtrise qu’elle autorise et donc à la sécurité qu’elle représente pour les autres plantations.

    3 : Que faire en cas de projection accidentelle sur les végétaux ?

    Comme tous les désherbants systémiques, l’intervention doit être immédiate et peut se faire de deux façons : soit en arrachant les feuilles touchées, soit en arrosant copieusement le sujet afin de lessiver la partie accidentellement traitée. Le mieux étant de traiter en ajoutant un colorant momentané, qui vous permettra de visualiser votre traitement et qui disparaîtra au bout de 48 heures.

    4 : Comment expliquer le retour du liseron malgré mon traitement ?

    Comme cela est expliqué en introduction, les racines peuvent être très profondes et la levée échelonnée (parfois plusieurs années), il est donc impossible de traiter simultanément l’ensemble des pieds de liseron. Cette situation est fréquente dans les constructions neuves où les mouvements de terre ont fractionné les racines de liseron et enterré plus ou moins profondément chacune d’entre elles. Le seul moyen pour s’en défaire est de traiter au fur et à mesure de la levée les parties vertes du liseron. C’est fastidieux mais radical.

    5 : Combien de temps après le traitement puis-je arracher les liserons traités ?

    Soyer patients et attendez que les feuilles et tiges soient parfaitement sèches (environ 3-4 semaines).

    6 : Pourquoi les professionnels traitent-ils le liseron plutôt que de l’arracher

    Arracher le liseron ne solutionne pas le problème, bien au contraire. Son système racinaire est si vigoureux qu’il reprendra à chaque fois le dessus et risque de se multiplier. Le seul moyen de lutter vraiment efficace est de le traiter.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire la lutte au jardin<<<

     

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008000&t[cit]=1&n=20"></script>

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires