• Crosne du Japon : Stachys affinis
    (Vivace)

    Plante vivace cultivée comme annuelle, formant des touffes compactes de 30 cm de hauteur. Tiges carrées, feuilles ovales vert terne, rudes au toucher. Les fleurs ne se montrent pas sous le climat de Paris. Autour de la souche, se forment de nombreux rhizomes tubéreux disposés en chapelet d’un blanc nacré, qui constituent la partie comestible. Leur saveur douce rappelle à la fois celle de l’Artichaut, du Salsifis et de la pomme de terre.

    Multiplication
    Les Crosnes ne fructifient pas sous notre climat. On les multiplie par plantation de tubercules dont ils sont abondamment pourvus. Un kilogramme en contient près de 500. Il faut 5 à 6 kg de tubercules pour planter un are dont le rendement peut atteindre 100 kg.

    Culture
    Planter en mars en poquets profonds de 10 cm et distants de 35, à raison de 3 tubercules par poquet. Binet et sarcler pendant le courant de la végétation. Arroser en été pendant les périodes de sécheresse.

    Récolte

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Commencer à récolter en novembre, dès que les feuilles et les tiges se dessèchent. N’arracher les tubercules qu’au fur et à mesure des besoins car ils se flétrissent rapidement à l’air. Laisser les autres en terre en les préservant tout au plus avec quelques feuilles, car ils supportent la gelée sans altération.

    Usage
    Consommer les tubercules cuits après leur avoir enlevé la peau très mince en les frottant avec un linge rude, soit bouillis, frits ou en salade.

     

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "pub-6793528516880032"; /* 468x15, date de création 06/11/09 */ google_ad_slot = "6068464107"; google_ad_width = 468; google_ad_height = 15; // ]]></script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    votre commentaire
  • Video sur le réchauffement climatique, attention!!! il y a vraiment urgence, personne ne peu rester indiférent devant ce genre de video

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire reportage/documentaire<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=8D8D8D&s[co]=008000&t[cit]=1&n=20"></script>

    votre commentaire
  • Comment savoir si une plante est rustique chez vous ?

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "pub-6793528516880032"; /* 468x15, date de création 06/11/09 */ google_ad_slot = "6068464107"; google_ad_width = 468; google_ad_height = 15; // ]]></script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Une plante dite « rustique » l’est partout en France, même en altitude où elle sera protégée par de la neige durant les mois les plus froids.

    Un plante dite « semi-rustique » craint la neige et les vents froids. Elle est difficile à cultiver à partir de 400 m d’altitude (sauf dans les Alpes-Maritimes et les Pyrénées-Orientales) et dans le quart nord-est (même en plaine). Ailleurs, elle a ses chances si elle est protégée des vents froids et/ou humides (pouvant être verglaçants). La qualité du sol (drainant ou non) revêt alors une grande importance.

    Une plante dite « peu rustique » ne peut être cultivée en pleine terre que dans les zones côtières, abritée du vent, ou sous les microclimats type flanc de coteau exposé au sud dans les départements où la moyenne des températures minimales de début janvier est supérieure à +2° C.

    Une plante dite « non rustique » n’a de chances de vivre plusieurs années que sur le littoral méditerranéen ou atlantique.

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire question jardin<<<


    votre commentaire
  • Continuer à nettoyer toutes les plantes non arbustives, en veillant à ne pas piétiner le sol entre les plantes.
    Après le nettoyage, bêcher la surface du sol entre les plantes et enterrer les mauvaises herbes annuelles.
    On bêche généralement les sols lourds en novembre et décembre, mais les gelées de fin janvier et février émietteront encore les mottes avant l'arrivée des vents printaniers. Retirer les mauvaises herbes vivaces, les feuilles et les racines, lors de tous les travaux du sol et les brûler.
     
    Commande des nouvelles plantes
     
    Commander d'urgence les plantes que l'on veut cultiver. Il est possible que déjà quelques espèces fassent défaut au pépiniériste; donc préciser sur la commande les possibilités de remplacement.
     
    En zone méditerranéenne
     
    Veiller à protéger les cactées et les plantes grasses de l'humidité.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<


    votre commentaire
  • Si un gel important ou la neige menacent, recouvrir les rhododendrons nains et les azalées japonaises avec une protection hivernale (rameaux de fougères, feuilles, paille...) sur une épaisseur de 15 à 20 cm. Tasser le seuil au pied des bruyères qui ont été soulevées par le gel. On peut encore planter ce mois-ci, si le sol n'est ni détrempé ni gelé (voir>>>Octobre<<<), mais il est fortement recommandé de retarder la plantation jusqu'au printemps.

     

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>

     


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires