• Terminer les travaux du sol en cas de création ou de rénovation d'un massif (>>>voir Juillet<<<). On peut encore planter. Dans les sols lourds ou dans les zones froides, on attendra l'effet bénéfique de l'hiver et on plantera au printemps. Le nettoyage se poursuit, couper à ras les tiges ayant terminé leur floraison et celles qui sont gelées. Retirer les tuteurs ou soutiens inutiles, les ranger à l'abri, au sec, jusqu'à la saison prochaine. Un automne doux stimule l'action des escargots et limaces, prendre les dispositions d'usage. On met encore en place les plantes venues de chez le pépiniériste tant que le sol n'est pas trop humide ; on arrête dès qu'il est saturé d'eau ou qu'il menace de geler.

    Fabrication du compost

    >>>Cliquez ici<<< 

    Labour d’hiver d’un sol lourd

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Au milieu du mois, commencer le labour d'hiver, si le sol n'est pas trop collant. On utilise pour cette opération un fourche-bêche autour des plantes en place, une bêche si la place est libre et la terre non caillouteuse. L'action alternée du gel et du dégel réduit peu à peu les grosses mottes qui seront bonnes à biner et niveler au printemps. Enterrer les mauvaises herbes annuelles, retirer toutes les racines suspectes (orties, liseron , renoncule ...) lors de l'opération et les brûler. Un bêchage dans un massif planté doit être léger, de 7 à 8 cm de profondeur seulement, pour ne pas blesser les racines. On en profite pour enfouir un peu d'engrais à décomposition lente.

    Ramassage des feuilles mortes

     

    Par un beau jour sans vent de la fin du mois, balayer et ratisser les feuilles mortes. On les emploiera dans le silo à compost

    (>>>A voir: fabrication du compost<<<), ce qui donnera un excellent terreau de feuilles. Si les feuilles sont coriaces et difficiles à faire pourrir (charme, chêne, platane), on s'en servira pour protéger les plantes fragiles (agapanthe, iris, kniphofia, schizostylis...) formant une couche isolante dans les régions où de fortes gelées sont à craindre. En montagne, on ramassera dans ce dessein des aiguilles de conifères ou des branchages de sapin. Une épaisseur de 15 cm est nécessaire pour assurer une bonne isolation. Eliminer les feuilles qui pourrissent trop vite. Seuls, les racines et les bourgeons demandent une protection, on laissera dépasser les feuilles encore vertes. Recouvrir le tas de feuilles d'un gros pot à fleurs retourné ou de gros cailloux, de bâtons ou d'un paillasson, d'un film plastique perforé pour l'aération ; ceci évite la dispersion par le vent. On maintient cette couverture jusqu'en mars ou avril, selon les risques de gel et les régions.

    En zone méditerranéenne

    Continuer les travaux entrepris précédemment ( >>>voir octobre<<<).

    Les cactées et plantes grasses

    Veillez au drainage ; d'autre part, les fortes pluies de novembre risquent d'entraîner le sable où elles sont plantées. En remettre si possible.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    votre commentaire
  • Poursuivre les plantations si le temps s'y prête. Si l'on désire rentrer quelques plantes à l'intérieur pour en profiter pendant l'hiver, les mettre en pots. Les variétés naines ou à plus petites fleurs, les hybrides et les azalées japonaises s'y prêtent bien. Choisir un pot suffisamment grand pour que les racines soient bien étalées et à leur aise. Mettre quelques tessons au fond du pot pour le drainage, puis le remplir avec de la terre de bruyère. Après la floraison, replacer la plante où elle était dans le jardin ; elle poursuivra sa croissance de façon normale. Continuer la plantation des bruyères, si nécessaire, lorsque le sol et le temps s'y prêtent (>>>voir octobre<<<). Examiner les bruyères plantées le mois précédent, enlever les mauvaises herbes et tasser la terre autour des pieds qui ont été soulevés par le gel.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    votre commentaire
  • Les déchets récupérés au jardin en octobre-novembre peuvent être mis en tas ou dans un silo à compost.

    Préparation du compost

    Cet appareil permet de préparer aisément un compost très riche à partir de déchets qu'on ajoute au fur et à mesure. La maturation prendra environ 2 à 3 mois. On éliminera les grosses branches et tout ce qui est ligneux pour ne conserver que tiges et feuilles qui pourrissent facilement. Couper les gros éléments en petits morceaux de 15 à 25 cm. Alterner une couche de déchets, une couche de tourbe ou de terre en ajoutant soit du sulfate d'ammoniaque, soit un produit activateur de décomposition spécial ; l'air doit circuler. Tasser et couvrir avec couche de terre. Si l'on a brûlé les déchets pouvant contenir des maladies, y ajouter les cendres, elles contiennent de la potasse, bon engrais pour fruits et légumes.

    Formation du compost

    Après ramassage, entreposer les feuilles mortes; recouvrir le tas d'un film de plastique perforé maintenu solidement au sol par des piquets ou de grosses pierres. Les feuilles pourriront pendant l'hiver, formant un excellent compost. 

    A lire également à ce sujet :

    >>>Fabriquer son propre compost<<<

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire conseil jardinage<<<


    votre commentaire
  • Si la plantation n'a pas encore été effectuée, préparer le sol (>>>voir octobre<<<). C'est la meilleure époque pour planter les rosiers, car le sol est encore suffisamment chaud pour favoriser la pousse des racines.

    Mise en jauge

    Les rosiers qui ne peuvent être plantés immédiatement ne souffriront pas si on les laisse jusqu'à une semaine dans l'emballage de la pépinière. Si la plantation doit-être retardée au-delà, enlever les sujets du paquet, les séparer et les mettre en jauge dans une étroite tranchée suffisamment profonde pour contenir les racines et 5 à 6 cm de hauteur de tiges. Arroser les racines. Si le gel ne menace pas, remettre la terre en place et tasser.

    Mise en jauge avant la plantation

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Si la plantation doit être retardée de plus d’une semaine après la livraison, enlever l’empaquetage, séparer les sujets et disposer les plants dans une tranchée à l’extérieur, de préférence exposée au nord. Disposer les rosiers tiges très en biais de façon à former un angle minimal de prise au vent.

    Préparatifs de plantation

    Lorsqu'on s'apprête à replanter, mettre les racines pendant une heure dans un seau d'eau pour faire boire la plante. Déterminer les endroits où seront plantés les rosiers en y enfonçant des bâtons. Mélanger une bonne poignée de poudre d'os avec 8 litres de tourbe humide ou un amendement organique approprié, fumier décomposé et non frais, par exemple. Cela représente la dose pour 5 rosiers, soit de 0.50 à 1 m² selon la vigueur des variétés. Utiliser un sécateur aiguisé, enlever toutes les feuilles, tiges meurtries et rameaux secondaires, dégager le cœur de la plante pour l'aérer. Raccourcir les racines abîmées et les racines qui font plus de 30 cm. Conserver les jeunes radicelles, précieuses pour un enracinement rapide.

    Plantation

     

    Creuser le premier trou en mettant la terre à l'endroit où le dernier sujet sera planté. Faire un trou suffisamment grand pour contenir les racines sans les resserrer et d'une profondeur telle que le point de départ des tiges vertes sur la racine principale brune soit à 2 cm sous la surface du sol. Une fine baguette placée en travers du trou sert de repaire de niveau du sol. Mêler à la terre 2 poignées du mélange préparé au préalable. Rassembler de la terre en une petite butte au centre du trou. Poser le rosier sur cette butte. Etaler les racines, les recouvrir avec un mélange de terre fine et riche. Préférer une terre sèche qui se faufile bien entre les racines. Finir de remplir le premier trou avec la terre prélevée lorsque l'on creuse le deuxième. Tasser légèrement de l'extérieur vers le centre en formant une cuvette. Le deuxième rosier peut alors être planté. Poursuivre la plantation en remplissant chaque trou avec la terre du trou suivant.

    >>>A voir : Plantation d'un rosier<<< Ne pas planter les rosiers tiges plus profondément qu'ils ne l'étaient auparavant. Pour ces rosiers tiges, planter d'abord un tuteur vigoureux du coté du vent dominant. Le haut du tuteur doit se trouver en dessous de la tête du rosier. Attacher ensuite chaque rosier à son tuteur.

    Plantation de rosiers grimpants

    Ne pas les planter à plus de 30 cm d'un mur ou d'une grille. Pour éviter le dessèchement des racines, les écarter du mur. Une fois le rosier planté, étaler les tiges principales et les attacher sans serrer dans la position requise. Lorsqu'on plante des rosiers dans des trous où furent déjà plantés des rosiers pendant longtemps, il faut renouveler le sol avec de la terre fraîche, prélevée dans une autre partie du jardin où il n'y a pas eu de rosiers auparavant pour éviter la propagation des maladies.

    En zone méditerranéenne

    Les rosiers commencent à fleurir et fleuriront jusqu'aux froids.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    votre commentaire
  • Votre calendrier lunaire

    de Décembre 2009

    Le calendrier lunaire est conçu pour vous aider à effectuer vos travaux de jardinage et faire vos semis de légumes, fleurs, et plantes à feuilles.

    >>>Tout savoir sur le calendrier lunaire<<< 

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "pub-6793528516880032"; /* 468x15, date de création 06/11/09 */ google_ad_slot = "6068464107"; google_ad_width = 468; google_ad_height = 15; // ]]></script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
     
    >>>Jour feuilles<<<

     

    >>>Jour fleurs<<<

     

    >>>Jour fruits<<<

     

        Décembre 2009 (du 1er au 31)  
     1 

    Sous châssis, semez quelques radis ronds.
    PETIT
    2

    Sous châssis, semez des carottes courtes
     CALENDRIER
    3

    Semez radis ronds et carottes courtes sous châssis.
     LUNAIRE
    4   Ne jardinez pas après 10 h 00 (lune au périgée)
     
    5   S'il ne gèle pas, plantez les rosiers à racines nues.
    6   Forcez une autre série d'endives.

      Dernier quartier lune le 9 Décembre, à 1 h 15

     7

     Taillez les fruitiers de plein vent.
     
     8

    Plantez de nouveaux fruitiers à racines nues s'il ne gèle pas.
     9

     Brossez les troncs des fruitiers pour enlever mousses et lichens.
     

     Nouvelle lune

    le 16 Décembre, à 13 h 35
     10  

     Récoltez crosnes, topinambours, salsifis, panais, scorsonères.
     
     11  

     En Régions douces, plantez l'ail blanc et violet.
     12

     Faites le plan de votre potager pour 2010
     

    Premier quartier lune

    le 24 Décembre, à 18 h 35.
     13
     Taillez les clématites à floraison estivale hors période de gel.
     
     14    Installez les amaryllis en pots.
     15    Elaguez les grands arbres caducs.

     Pleine lune le 2 Décembre,à 8 h 31,

    et le 31 Décembre, à 20 h 13.

     16
     Curetez les suçoirs du gui. Mastiquez les plaies et les coupes.
     
     17  

     Prélevez les greffons sur les variétés fruitières à multiplier au printemps.
    Semez
     18

     Ne jardinez pas l'apres-midi (noeud ascendant).
     en lune
     19

     _  ascendante
     20

     Ne jardinez pas après 11 h 00 (lune à l'apogée).

     21
    Semez les bégonias semperflorens et les pélargoniums.
    Plantez
     22
     Semez les choux-fleurs à 18 ° C à récolter en début d'été.
     en lune
     23    Semez à la maison du cresson alénois et du pourpier.
     descendante
     24    Faites germer des graines de lentilles, de roquette, de radis.
     
     25    _  Bouturez
     26
     Commandez ou achetez les semences pour le potager futur.
     en lune
     27

     Semez les fèves en place.
     descendante
     28

     Dans les régions clémentes, semez les fèves.
     
     29

     Semez les radis ronds sous châssis.
     Taillez
     30  

     Semez les radis ronds sous châssis.
     en lune
     31
     Réalisez les bouquets du nouvel an avec des hellébores.
     descendante

    >>>Lune montante<<< 

    -Du 1 er au 2 décembre inclus.

    -Du 16 au 29 décembre inclus.

     >>>Lune descendante<<<

    -Du 3 au 15 décembre inclus.

    -Du 30 au 31 décembre inclus

    >>>Calendrier des travaux du jardin en Décembre<<< 

    >>>Sommaire jardinage lunaire<<< 

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "pub-6793528516880032"; /* 468x15, date de création 06/11/09 */ google_ad_slot = "6068464107"; google_ad_width = 468; google_ad_height = 15; // ]]></script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires