• Continuer la suppression des fleurs fanées durant les deux ou trois premières semaines du mois. Préparer le terrain des nouveaux massifs. Penser à la réorganisation des anciens massifs. Une nouvelle plate-bande, bêchée en juillet ou août, nécessite un binage un mois plus tard, surtout s’il a plu.

    En zone méditerranéenne

    Semer en pleine terre bon nombre de plantes vivaces ou arbustives comme : arcotis, Alyssum maritimum, ciste, dimorphotheca, Felicia amelloides, gerbera, hélianthème, leucanthème ou marguerite et mimule. Diviser les touffes de chlorophytum (qu’on plante ensuite en terre de bruyère à l’ombre), limonium, delphinium, gaillarde vivaces, lupin, pivoine, strelitzia. Bouturer les anthemis, cupheas, hélianthèmes, Verbena tenera et V. venosa (verveines).

    Cactées et plantes grasses

    Bouturer les mesembryanthemums en sectionnant les tiges sous un nœud.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<


    votre commentaire
  • Profiter d’un temps pluvieux pour faire toutes les transplantations nécessaire. Poursuivre le marcottage des rhododendrons. Les pépiniéristes commencent à effectuer leurs livraisons. Par temps humide, les plants ne craindront rien s’ils restent non plantés pendant une semaine ou deux, mais il ne faut pas les laisser se dessécher au-delà de 15 jours. Mettre les plants en jauge, dans de la tourbe humide, si l’on n’a pas le temps de les planter. Préparer le terrain pour planter les bruyères en octobre et novembre en choisissant un endroit bien dégagé, sans grands arbres. Les deux mois d’automne, ainsi que la période allant de mars à mai, sont les meilleures époques de plantation. La plantation peut être cependant poursuivie, si nécessaire, pendant l’hiver lorsque le temps est sec et qu’il ne gèle pas.

     

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<


    votre commentaire
  • Aérer la pelouse avec une fourche ou un aérateur. Appliquer un surfaçage de compost ou de sable grossier et balayer. Remettre la pelouse en état en ressemant les parties abîmées. Scarifier ou ratisser énergiquement le gazon pour éliminer les déchets et aérer. Cette aération permet à l’air et à l’eau de pénétrer dans le sol et a une action stimulante sur les feuilles et les racines, bénéfique avant l’hiver.

    Surfaçage fertilisant

    Appliquer un engrais automnal qui contient peu d’azote (un excès rendrait la pelouse sensible aux attaques de maladie) et davantage de phosphate et de potasse, par exemple un engrais organo-minéral 4-8-8 à raison de 100 g par mètre carré. Continuer à traiter les zones attaquées par la maladie, et contrôler la pousse des mauvaises herbes et des mousses.

    En zone méditerranéenne

    Arroser. Préparer les pelouses.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<


    votre commentaire
  • Si l'on a commandé de nouveaux sujets, préparer le sol pour le mois prochain. Une préparation soignée est gage de succès. Bêcher à 2 fers de bêche (de 50 à 60 cm de profondeur) en mélangeant au sol les matériaux suivants.

    En terrain léger

    En profondeur : terreau de feuilles, argile, fumier, tourbe, algues, éventuellement déchets de houblon d'une brasserie et déchets d'effilochage de laine, avec une bonne poignée de corne en poudre ou en copeaux tous les 30 cm. En surface, utiliser compost, tourbe ou terreau de feuilles, auxquels on ajoute une bonne poignée de corne tous les 30 cm environ.

    En terrain lourd

    Sur des sols plus lourds, ajouter cendres, graviers, plâtre, gravillons ou sable grossier pour la couche la plus profonde en même temps que de la tourbe grossière, des déchets de brasserie, de la paille, ainsi qu'une poignée de corne tous les 30 cm. En surface, faire le même traitement sur la profondeur d'un fer de bêche avec, en plus, du compost, de la tourbe ou du terreau de feuilles. Dans les deux cas, incorporer, en plus, un engrais organo-minéral de type 4-8-12, à la dose de 200 g par mètre carré.

    Ajouter une bonne couche de terre en surface

    Dans certains endroits, il y a une couche non fertile sous la couche arable. Si celle-ci a moins de deux fers de bêche de profondeur, ajouter de la bonne terre en surplus ou défoncer la mauvaise terre à l'endroit où chaque rosier sera planté pour permettre le drainage. Traiter comme il est indiqué ci-dessus. Les rosiers se plaisent pratiquement en tous terrains. Cependant, si une analyse de sol montre que le pH est trop acide, le chauler. Si possible, mettre un peu de bonne terre légère à l'abri pour la conserver sèche; cette terre se faufilera bien entre les racines au moment de la plantation des nouveaux rosiers.

    Insectes et maladies

    Si les pucerons apparaissent, traiter avec un insecticide. Dans les régions propices aux maladies cryptogamiques, traiter avec un fongicide. Effectuer ce traitement jusqu'à la mi-octobre.

    En zone méditerranéenne

    Faire une taille longue des rosiers. Le mois d'octobre marque le début de la seconde floraison.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    votre commentaire
  • Travaux divers

    Commencer le labour des planches libres avec un apport de fumier. Poursuivre le désherbage, l’arrosage et le nettoyage général. Arracher, couper les fanes ou les feuilles et entreposer les légumes-racines qui sont prêts ; retirer tout ce qui est abîmé, malade, meurtri. Conserver dans des caisses profondes, où l’on alternera une couche de tourbe, de sable ou de sciure, une couche de légumes, dans un local sec et où il ne gèle pas.

    Aubergines

    Les effeuiller pour permettre une meilleure maturation des fruits.

    Céleris

    Butter les pieds des céleris à côtes pour les blanchir.

    Chicorées endives

    Couper les feuilles vertes à 2 cm au-dessus du collet. Former une butte sur chaque rang d’environ 25 cm de haut. Récolter les chicons blancs.

    Choux

    Lors de la récolte d’un chou, ne cueillir que la pomme et laisser la tige, il se formera 7 ou 8 petits choux délicieux.

    -Choux cabus d’été, d’automne, d’hiver

    A cette époque, semer à la volée les choux cabus à feuilles lisses.

    -Choux de printemps

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    C’est le moment de planter ces choux à repiquer dans un coin chaud du jardin. Dans les zones froides et humides, planter les pieds sur une butte de 25 cm de haut, enfouir un engrais organo-minéral avant plantation, mais surtout pas de fumier frais. Enfoncer les plants jusqu’au niveau des premières feuilles, tous les 30 à 40 cm sur des rangs espacés de 50 cm, en quinconce. Bien tasser, puis arroser.

    -Choux de Bruxelles

    Supprimer les 5 ou 6 feuilles de base des choux de Bruxelles.

    Courges et citrouilles

    Laisser encore sur pied jusqu’au mois prochain les grosses courges ou les citrouilles à récolter pour l’hiver.

    Epinards

    Ne pas oublier de continuer les semis.

    Laitues, chicorées (frisées, scaroles)

    On peut poursuivre les semis de laitues d’hiver.

    Mâche

    Semer la mâche à graines fines comme ‘Verte d’Etampes’, ‘Coquille de Louviers’, en tassant fortement les sillons espacés de 20 cm. Mettre de la tourbe ou du terreau sur les graines. Arroser à la pomme fine.

    Navets

    Semer les navets d’hiver.

    Oignons

    Semer en rangs espacés de 20 cm les oignons jaunes à repiquer en mars dans des sillons profonds de 1.5 cm.

    Pissenlits

    Les faire blanchir en retournant un pot à fleurs sur la plante.

    Poireaux

    Semer les poireaux d’hiver comme ‘Malabar’, ‘Géant de Verrières’, ‘Monstrueux de Carentan’, pour les récolter en mai-juin. Il se formera de petits poireaux appelés « baguettes » .

    Rhubarbe

    Poursuivre la multiplication par éclats.

    Tomates

    Les effeuiller pour permettre une meilleure maturation des fruits.

    Sous abri

    Carottes

    Semer sous cloches des carottes. Former des sillons de 1 cm de profondeur espacés de 15 cm. Après semis, passer un herbicide de pré-émergence.

    Choux

    Repiquer sous cloche ou sous tunnel de plastique les choux de printemps.

    Laitues et chicorées (frisées, scaroles)

    Faire pour les laitues d’hiver le même traitement que pour les choux.

    En zone méditerranéenne

    Semer les fèves en rayons distants chacun de 35 cm et en espaçant les graines de 15 cm. Planter les pommes de terre hâtives, les petits pois, les fèves. Récolter les cardons, les patates douces et les piments.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire actu jardin<<<


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires