• <script type="text/javascript" src="http://action.metaffiliation.com/suivi.php?taff=S4200E5109F9111"></script>

    <script type="text/javascript" src="http://www.blogbang.com/demo/js/blogbang_ad.php?id=88546913ae&n=2&p=L&o=H&w=200&c=2&bg=1"></script>

    Le Fuchsia Hybride

    C’est un arbuste à tige ramifiée, à floraison perpétuelle en clochettes retombantes simples ou doubles. Avec un calice colorée comme les pétales de même nuance ou plus souvent d’une couleur différente de la corolle. Les étamines irrégulières, colorées, et dépassant longuement la fleur ajoutent un cachet d’originalité.

    Les Fuchsias doivent être hivernés à l’abri du froid. Il en existe de très nombreuses variétés à fleurs simples ou à fleurs doubles, les unes à port dressé, les autres à végétation retombante. Coloris dominants : blanc, rose, rouge, violet.

     

    Utilisation

    Les Fuchsias sont parmi les meilleures espèces pour la décoration des endroits ombragés oû ils s’associent heureusement avec d’autres plantes ayant même tempérament : Bégonias tubéreux, Impatiens, etc. Avec les même espèces, ils font merveille pour fleurir les balcons orientés au Nord. Cultivés en pots, ils fleurissent abondamment toute l’année en serre ou même dans la maison à condition d’être bien éclairés. Les variétés retombantes conviennent pour la culture en suspensions.

    Les Fuchsias arbustifs s’intègrent aux massifs de plantes vivaces et conviennent particulièrement aux jardins de caractère rustique.

     

    Le Fuchsias Arbustifs

    Les variétés du Fuchsia magellanica, originaire d’Amérique du sud : Fuchsia Riccartoni- fleurs globuleuses à calice violet et corolle rouge- et Fuchsia gracilis magellanica- fleurs de même coloris mais allongées- sont deux arbustes à végétation très rapide qui atteignent 70 cm de haut dans la région parisienne mais peuvent dépasser 1,50 m en climat doux (Bretagne). Ils sont extrêmement florifères et, par leurs caractères, peuvent prendre place parmi les arbustes ou parmi les plantes vivaces. Demi-rustiques, ils doivent être rabattus près du sol en automne et couverts de paille ou de feuille mortes, dans les régions à hiver froid. Lorsqu’elle a gelé la souche reconstitue une nouvelle touffe au printemps suivant.

    Les Funkias constituent un groupe de plantes vivaces très intéressantes, dont les variétés les plus méritantes sont les suivantes :

    Hosta ventricosa, à feuilles ovale d’un vert intense et à fleurs mauves portées par des hampes de 40-50 cm, de mai à juillet.

    Hosta lancifolia var undulata, feuilles lancéolées, ondulées sur les bords. Le type à feuilles marginées de blanc est le plus répandu. Fleurs bleuâtres, hampes florales de 25 cm seulement, en juillet-août.

    Fuchsia du Japon, larges feuilles ovale d’un vert blond, à nervures profondes. Les fleurs sont grandes, tubulées, longues de 10 cm, blanches et très odorantes. Leur parfum rappelle celui de la fleur d’oranger. Les hampes qui les portent s’élèvent de 40 à 50 cm.


    Utilisation

    Décoratifs à la fois par leur feuillage souvent élégamment panaché et par leur floraison estivale de longue durée, les Funkias se distinguent aussi par leur faculté de pousser à l’ombre, même si celle-ci est assez dense. Ils se prêtent aussi très bien à la culture en grands pots ou en bacs. Escargots et limaces sont très friands de cette plante et il est indispensable de la protéger contre eux.


    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; // ]]></script> <script type="text/javascript" src="http://script.weborama.fr/gold.js"></script> <script type="text/javascript">// <![CDATA[ if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,395864);} // ]]></script>



    1 commentaire
  • C’est le moment de prendre la clé des champs. Le jardin va-t’il souffrir de votre absence ? Non, si vous suivez mes conseils !

    Une absence de 2 ou 3 jours

    Arrosez copieusement toutes les plantes en pots de la terrasse, le soir précédant le départ. En période de canicule, arrosez abondamment tout le jardin. Cueillez les fleurs épanouies et n’oubliez pas de récolter les légumes et les fruits mûrs qui risquent de pourrir.

    Une absence de 8 à 10 jours

    Arrosez et récoltez comme pour une absence de 2 ou 3 jours. Installez des filets contre les oiseaux sur vos pêchers, framboisiers et groseilliers. Regroupez à l’ombre et à l’abri du vent les plantes en pots de la terrasse ou du balcon. Demandez à un voisin de venir les arroser. Sinon, Installez un système d’arrosage automatique car, en période de canicule, elles ne supportent pas plus d’une journée sans eau.

    Une absence de 3 à 4 semaines

    Binez les massifs fleuris et les plates-bandes du potager pour aérer le sol et éliminer les mauvaises herbes. Vous pouvez aussi les couvrir d’un paillage pour que le sol conserve mieux l’humidité. Si vous n’avez pas de système automatique, sollicitez l’aide d’un voisin ou ami pour arroser le jardin (tous les 8 jours) et les plantes de la terrasse (tous les 2 jours).

    A faire 15 jours avant le départ : Le paillage

    Une couche protectrice de 7 à 10 cm d’épaisseur à la surface de la terre conserve l’humidité du sol, le protège de l’érosion et piège les rosées matinales. Elle empêche aussi la croissance des mauvaises herbes. Vous pouvez utilisez les tontes de gazon, les paillettes de lin, les écorces de pin ou des copeaux de bois. Plus tard, ces matériaux naturels se décomposeront et amélioreront le sol.

    L’arrosage automatique

     
    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "pub-6793528516880032"; /* 234x60, date de création 06/11/09 */ google_ad_slot = "8370316444"; google_ad_width = 234; google_ad_height = 60; // ]]></script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Vous pouvez installer un programmateur automatique sur un robinet extérieur. Alimenté par des piles, il peut fonctionner toute une saison. Les programmateurs les plus performants peuvent commander plusieurs réseaux d’arrosage en même temps. Faites des essais afin d’optimiser l’installation deux semaines avant de partir en vacances.

     

    N’oubliez pas…

    Vérifiez l’état de santé de vos plantes. Surveillez en particulier vos rosiers. Eliminez les pucerons, manuellement s’ils ne sont pas trop nombreux. S’ils prolifèrent, traitez.

    Surveillez aussi vos tomates et traitez-les à la bouillie bordelaise si l’été est humide.

    Ramassez les chenilles et posez une barrière de cendre autour des plantes pour éloigner les limaces.

    Arrêtez tout apport d’engrais, cela ralentira la végétation pendant votre absence.

    Tuteurez les tiges trop fines ou les touffes fragiles de certaines plantes qui risqueraient de se coucher sous le poids des fleurs ou à cause du vent.

    A faire 3 jours avant le départ

    Les cueillettes

    Récoltez les légumes et fruits mûrs et même encore un peu verts. Les pêches, les abricots, les prunes, les pommes et les poires continuent de mûrir après la cueillette. Les tomates et les melons aussi. En revanche, les framboises, les fraises et les cerises doivent être récoltées à maturité afin de conserver une bonne qualité gustative.

    Le désherbage manuel

    Eliminez les mauvaises herbes. Elles gênent par l’espace qu’elles occupent, étouffent les autres plantes avec lesquelles elles sont en compétition pour les éléments nutritifs et l’eau. Leur présence encombre et rend difficile la récolte. Un coup de binette les supprimera à la racine (après arrosage, cela rend leur arrachage plus facile).

    A faire la veille du départ

    L’arrosage

    C’est le geste incontournable avant le départ. La pelouse supportera le mieux le manque d’eau. Tondez-la assez haut, les pluies d’automne la feront repartir. Les arbres et les arbustes survivront aussi. En revanche, les légumes et les fleurs ne peuvent pas se passer longtemps d’eau. Un arrosage abondant assurera l’humidité quelques jours, jusqu'à l’arrivée du voisin. Effectué en soirée, il permet aux racines de disposer de toute la nuit pour absorber l’eau avant qu’elle ne s’évapore.

    Les plantes en pot

    Vous pouvez grouper vos potées et jardinières sous un arbre au jardin. Creusez une fosse et enterrez les pots jusqu’au bord. Ainsi, ils se déshydrateront beaucoup moins vite que sur la terrasse.

    A lire également à ce sujet :

    >>>Préparez vos plantes avant votre départ en vacances<<<

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire conseil jardinage<<<


    votre commentaire
  • <script type="text/javascript" src="http://www.blogbang.com/demo/js/blogbang_ad.php?id=88546913ae&n=2&p=L&o=H&w=200&c=2&bg=1"></script>

    Pincer, ébourgeonner, tuteurer et enlever la poussière

     

    <script type="text/javascript"></script> <script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"></script>

    Que cache ces mots barbares que l'on ne retrouve pas forcément sous une définition horticole dans le dictionnaire de Monsieur tout le monde?


    Pour se familiariser avec ses termes, prenons quelques exemples. Lorsque vous cultivez des plantes à partir du semis, ou que vous hivernez des géraniums, vous êtes souvent en présence de longues tiges frêles qui se développent en hauteur. Le pincement consiste à couper la tige juste au-dessus d'une feuille afin de provoquer la naissance de branches latérales. Le pincement sert donc à faire s'étoffer un végétal, à le charpenter pour qu'il reste trapu, solide et porteur de nombreuses inflorescences. Le malheur veut que les jardiniers amateurs n'osent pas pincer leurs plantes car, ils ne croient pas que les yeux latéraux vont pousser; ils attendent donc que la première fleur fasse office de pincement. Il ne faut pas avoir de crainte, le pincement peut déjà s'effectuer lorsque la plante n'a que 5 à 6 feuilles. En la coupant à ce stade, vous préparez des plantes larges et belles. Un coup de couteau ou simplement en agissant avec les ongles du pouce et de l'index. Le pincement est un travail sympa et utile, voire indispensable.


    A l'opposé, l'ébourgeonnage consiste à enlever au fur et à mesure de leur développement toutes les pousses latérales. Vous obtenez ainsi une tige plus forte qui donnera naissance à une plante formée sur tige. Qui n'a pas admiré un fuchsia ou un géranium tige? On ébourgeonne aussi les plantes de chrysanthème lorsque l'on recherche de longues tiges et de grosses fleurs. On commence alors en début de saison en ébourgeonnant et l'on termine l'été en éboutonnant afin de faire tomber les petits boutons secondaires qui nous empêchent d'obtenir une belle et grosse fleur. On pratique aussi l'éboutonnage sur les cultivars de rosiers floribunda afin de n'avoir qu'un bouton de rose sur la tige.


    Parlons encore de deux travaux indispensables à la vie des plantes en appartement: le tuteurage et l'époussièrage. On tuteure un végétal pour le soutenir ou pour le faire grimper. La tige que vous piquez dans le pot et à laquelle vous attachez la plante sera efficace mais discrète; on trouve sur le marché des tuteurs en matière plastique, en bambou et des tuteurs garnis de mousses qui maintiendront l'humidité et permettront aux plantes à crampons de s'agripper d'elles-mêmes. Lorsque vous plantez un tuteur, prenez garde de ne pas abîmer le collet de la plante et ses racines principales. L'attache sera assez solide mais le lien ne sera pas trop serré afin de ne pas étrangler les pousses. On trouve encore dans le commerce des supports métalliques soutenant très bien les plantes mais qui ne sont pas très discrets. Ces supports sont plutôt réservés au jardin.


    Epoussiérrer les plantes est un travail important et souvent astreignant. La méthode la plus simple consiste à doucher les plantes dans la baignoire en prenant une eau légèrement tiède. Une ou deux fois l'an, faites dissoudre les taches de calcaire avec un lustrant pour plante. Il existe maintenant des sprays sans gaz polluant ou mieux encore des petits vaporisateurs faciles à utiliser. Une légende court au sujet de l'emploi de bière ou de lait pour lustrer les feuilles. Vous devez éviter ses deux manières de procéder car, aussi bien le lait que la bière contiennent des sucres qui, une fois déposés sur les feuilles même en infime quantité, provoque le développement d'un champignon appelé fumagine. La fumagine laisse un fin duvet noir et peu ragoûtant sur les parties aériennes des plantes. On peut aussi nettoyer les feuilles en pulvérisant un insecticide à base d'huile et de roténone. Ce produit dissous le calcaire tout en chassant la poussière et de plus élimine les éventuels parasites; si vous travaillez avec l'insecticide, mettez les plantes sur le balcon et traitez abondamment, car il faut que la plante soit bien lavée.

     

     

    <script type="text/javascript"></script> <script type="text/javascript" src="http://script.weborama.fr/gold.js"></script> <script type="text/javascript"></script>

     


    votre commentaire
  • <script type="text/javascript" src="http://www.blogbang.com/demo/js/blogbang_ad.php?id=88546913ae&n=2&p=L&o=H&w=200&c=2&bg=1"></script>

    La Verge d'or

    (le solidago)

     

     

    <script type="text/javascript"></script> <script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"></script>

    Une plante de la famille des asteracées.
    Elle est originaire du Canada.
    On la trouve à l'état sauvage au Québec, en France dans la vallée de la Loire, en Suisse...
    Nom botanique: solidago canadensis.
    On l'appelle aussi verge d'or.
    Elle peut être envahissante si elle se plait.
    C'est une plante vivace fleurie anuelle ou vivace.
    Sa taille peut aller jusqu'à 1 m50.
    Elle est non gélive et très rustique.

    A planter en fond de massif.

    La fleur

    La floraison commence l'été et se prolonge jusqu'en milieu d'automne.
    Elle est très abondante.
    On utilise les fleurs en bouquet.

    Plantation et multiplication

    Cette plante aime une terre riche, sableuse et humide.
    Les solidagos aiment le soleil mais supportent très bien la mi-ombre .

    Sa multiplication s'effectue par graines ou division de touffes .
    La terre devrait être humide. Les graines germeront au bout de 1 à 2 semaines.
    Les solidagos se ressement souvent sur place.

    photo de verge d'or: solidago variété horticole Goldenmosa

    Culture et entretien

    Le solidago aime fertilisations et arrosages dès la formation de fleurs en début d'été.
    Laisser sur place, fleurs et feuilles fanées durant l'hiver.

    Ennemis et maladies

    Cette plante est solide et l'on recherche des prédateurs naturels pour s'en débarrasser dans certaines régions!.

    En médecine

    Solidago: du latin solida(le tout) et ago (faire) car elle peut soigner beaucoup de pathologies comme les calculs rénaux, les ulcères, les brûlures, les cystites...

    En cuisine

    Les fleurs sont consommées en tisane par les Chinois comme boisson tonique.



    votre commentaire
  • C’est le moment d’installer les jardinières qui égaieront vos balcons et terrasses pendant toute la saison.

    Une jardinière à feuillage décoratif

    Cette jardinière est uniquement composée de végétaux à feuillage décoratif. Installez-la sur le rebord d’une fenêtre ensoleillée, mais à mi-ombre lors des heures les plus chaudes de la journée. La composition se développera pendant tout l’été et une partie de l’automne.

    Quels végétaux ?

    Asparagus Coleus  
      Hébé Cinéraire maritime
    Lierre commun Irésine

     Une jardinière à longue floraison

     

    La silhouette élancée de l’armoise au feuillage panaché d’or se détache des masses de fleurs des géraniums, et des diascias blancs et rose foncé. La teinte plus vive du pélargonium rehausse la scène qui, sinon, semblerait un peu fade . Gauras, pélargoniums et diascias fleurissent de mai aux premières gelées

    Quels végétaux ?

    Géraniums-lierres rouges ‘Euka’ Gaura lingheiméris blanc rosé   
    Armoise ‘Orienta Limlight’ Diascias blancs et rose foncé  
    Anthémis blanc  

    Une jardinière aux couleurs vives

    Cette jardinière est composée de végétaux qui s’étoffent au fil des mois tout en gardant leur légèreté. Impatiens et bégonias tubéreux sont accompagnés d’un lobélia au port retombant et d’un coléus au drôle de feuillage acidulé.

    Quels végétaux ?

    Bégonias tubéreux illumination Lobélia White Star
    Impatiens ‘Cranberry’     Coléus ‘Wizard Golden’

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    >>>Sommaire conseil jardinage<<<


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires