•  

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=88546913ae"></script>

    votre commentaire
  • Les anémones, toutes simples mais trés colorées


     

    Anmone_bleue Elles ont le joli surnom de "fleurs du vent" qui leur vient de la traduction de leur nom grec "anemos"(vent). Leurs graines légères et plumeuses s'envolent haut et parcourent de grandes distances, cet élément naturel est indispensable à la dissémination de ces renonculacées.
    Les anémones ont des coloris très vifs et gais, ce sont des vivaces qui une fois installées dans un lieu qui leur convient, ne demandent qu'à refleurir.

    Introduites au XVI ème siècle dans les pays du nord, elles ont plu par leur simplicité et leur facilité de culture, contrairement à d'autres plantes, elles ne se démodent pas.

    Leur taille varie selon les variétés, les anémones "Blanda"ne font pas plus de 15 cm alors que les anémones "Coronaria" arrivent à une trentaine de centimètres ( la célèbre anémone de Caen est de celles-là). Plus hautes, les anémones du japon font entre 60 cm et 1m20, elles ont de grandes fleurs blanches ou roses. Choisissez vos variétés en fonction de leur destination, gardez les plus élevées pour les massifs et installez les autres dans les bordures ou les rocailles.

    La plantation des racines tubéreuses que l'on appelle "pattes" ou "griffes" se fait à l'automne de préférence, la floraison a alors lieu au printemps. Pour un bon démarrage il est recommandé de faire tremper les "pattes" pendant une nuit dans de l'eau, le lendemain installez-les sans attendre dans un sol exempt d'humidité. Ces plantes aiment les terres sableuses mais riches en humus, elles sont trés rustiques, ne craignent pas le fort gel, restent en place pendant de nombreuses années et en profitent pour proliférer, elles peuvent même devenir envahissantes.

    Quelle exposition pour les anémones ? Le soleil bien sûr mais elles poussent et fleurissent bien à mi-ombre, associez-les à d'autres bulbeuses de printemps (crocus, narcisses, tulipes) ou à d'autres vivaces comme les primevères, les violettes, les giroflées, les pensées, vous aurez ainsi une belle floraison étalée dans le temps.

    Attention, comme toutes les renonculacées les anémones sont toxiques.


    votre commentaire
  • ANEMONE - ANEMOS

     


    Anémone vient du grec "anémos"  ( vent ) et signifierait " herbe du vent". Il existe diverses espèces qui se différencient par leur mode de végétation, leur port, leur floraison et leur utilisation.

    ANEMONE DE GRECE - ANEMONE BLANDA

    Souche tubéreuse appelée " patte"‘, plante basse de 12 à 15 cm de diamètre, étoilées comme des marguerites. Coloris variés et très frais.

    FLORAISON : mars-avril.

    SOL / EXPOSITION : sols riches en humus, situation ensoleillée ou mi-ombragée.

    CULTURE : Plantation des " pattes" à l'automne à une profondeur de 5 à 7 cm et à 15 cm d'écartement. Vous avez intérêt à laisser cette culture en place, car ce n'est qu'après 2 ou 3 ans qu'elle produira son maximum d'effet.

    ANEMONE DES FLEURISTES - ANEMONE CORONARIA

    Souche tubéreuse aplatie, noirâtre, feuilles à nombreux segments très divisés, tige portant une collerette très découpée à la moitié de sa hauteur et se terminant par de larges fleurs de coloris nombreux et brillants, présentant toute la gamme de couleurs sauf le jaune, hauteur de la plante de 25 à 35 cm..

    FLORAISON : avril-mai.

    SOL / EXPOSITION: sols perméables, à exposition ensoleillée.

    CULTURE : Les pattes d'anémones se plantent en octobre-novembre à 5/6 cm de profondeur et à 15/20 cm d'écartement. Il est conseillé de faire tremper ces "pattes" dans l'eau pendant 24 heures avant la plantation pour les faire gonfler. Les pattes se plantent à plat, les yeux étant tournée vers le haut.

    Autres variétés : Anémone simple de Caen, plante vigoureuse portant sur de gros et longs pédoncules des fleurs simples, grandes, aux coloris brillants. Se cultive en mélange ou en coloris séparés. - Anémone semi-double Sainte Brigitte, grandes fleurs bien ouvertes, très belles.

    ANEMONE HEPATIQUE - HEPATICA NOBILIS

    Plante à souche fibreuse d'où partent de très nombreuses petites fleurs solitaires, bleues, blanches ou roses, simples ou doubles, portées par des hampes poilues de 8 à 15 cm de hauteur. Les feuilles, vert luisant, à 3 lobes, ayant quelques ressemblance avec les feuilles de lierre, paraissent après les fleurs, et persistent jusqu'en novembre.

    FLORAISON : février - mars

    SOL / EXPOSITION : sols frais et humiféres, à mi-ombre

    CULTURE : multiplication par éclats de touffes en septembre-octobre, plantez à 25 cm en tous sens.

    ANEMONE DU JAPON - ANEMONE JAPONICA

    Plante formant des touffes étalées desquelles montent, nombreuses, des tiges hautes de 80 cm à 1 m, qui portant de larges fleurs bien ouvertes, simples ou semi-doubles et de coloris variés, blanc, rose et rouge.

    FLORAISON : août – octobre

    SOL / EXPOSITION : terres fraîches, modérément ensoleillées

    CULTURE : multiplication par éclats de touffes d'octobre à mars, que l'on place à 50/60 cm de distance en tout sens

    ANEMONE DES BOIS - ANEMONE NEMOROSA

    Souche à rhizome, hampes florales grêles de 15/20 cm, fleurs blanchâtres, rosées ou bleuâtres de 2 cm de diamètre, à pétales nombreux avant le développement complet du feuillage.

    FLORAISON : en mars – avril

    SOL / EXPOSITION : sols siliceux, frais et ombragés

    CULTURE : multiplication par éclats, de juillet à octobre, en espacant les pieds de 10/15 cm, à laisser en place plusieurs années.

    ANEMONE PULSATILLE - PULSATILLA VULGARIS

    Plante à racine pivotante, feuillage duveteux, très rustique. Hampe florale de 20/25 cm portant de jolies fleurs en clochettes, violet clair. Après la floraison, formation d'une boule plumeuse originale.

    FLORAISON : avril à juin

    SOL EXPOSITION : terrains calcaires, même en plein vent

    CULTURE : multiplication par division des souches en automne ou très tôt au printemps, espacez les pieds de 20 cm.


    votre commentaire
  • La petite fille et l'anémone

    anémones.png

    Entrée hier aprés midi dans une jardinerie pour aller chercher une plante à offrir, je trainais bien sûr en m'arrêtant devant toutes ces plantes annonciatrices des beaux jours. Une petite fille choisissait une anémone et hésitait beaucoup. Les rouges sont tellement belles mais les blanches, les roses et les mauves aussi! J'avais fait mon choix et je suis repartie alors qu'elle était encore indécise devant les pots d'anémones.

    Décidement, les choix sont difficiles à faire à tout age.

    anémones2.png


    Petite fille, il faudra t'occuper de ton anémone, alors voici quelques conseils.

    Celle que tu as choisie va fleurir encore plusieurs semaines donc plante-là en pleine terre elle y sera bien si cette dernière est bien drainée car ce que craint l'anémone ce sont les sols trop humides qui font pourrir ses racines. Trouve-lui un emplacement ensoleillé ou à mi-ombre et ne la laisse pas mourir de soif. Cet hiver il faudra que tu la protèges du froid avec un bon paillage mais si tu peux, déterre le tubercule et entrepose-le dans un endroit sec et hors gel.

    Voilà, tu n'as plus qu'à suivre tous ces conseils et tout ira bien pour ta plante.


    votre commentaire
  • Rosiers grimpants et clématites

    Tableau au charme romantique, le mariage de la rose et de la clématite a le parfum et la douceur des souvenirs d'enfance. Avec lui, le peintre jardinier peut jouer avec les nuances et les couleurs au gré de sa fantaisie. Il est aussi, et c'est plus inattendu, un allié du jardinier paresseux, car il réduit les soins à apporter. Il permettra surtout, grâce aux périodes de floraison décalées, de fleurir plus longtemps et avec un charme infini un muret ou le bord d'un balcon.
            

    Un peu de changement

    L'association de plantes grimpantes comme celle d'une clématite sur un rosier a plus d'un atout pour le jardinier. Elle permet d'éviter la multiplication des supports, elle est bénéfique pour la santé des plantes, notamment celle des clématites affaiblies par la chaleur des murs lorsqu'elle est plaquée directement sur une construction. Ce type de mariage permet également de composer des scènes très colorées, en utilisant des variétés aux couleurs assorties ou au contraire, complémentaires. Il est également possible de marier des roses et des clématites qui ne fleurissent pas forcément ensemble. L'attrait principal de ce mariage toujours réussi réside avant tout dans le charme simple et l'harmonie naturelle qui s'en dégage.

    Faits pour s'entendre

    Conseil plantation

    Plantez-les en même temps. Lorsque l'une des plantes est installée depuis longtemps, vous risquez de blesser ses racines à la seconde plantation.

    Les rosiers grimpants et les clématites sont faits pour s'entendre car ils apprécient tous les deux les mêmes situations : un emplacement ensoleillé et une terre profonde qui ne sèche pas trop en été. Ils ne craignent pas le calcaire, du moins si celui-ci n'est pas présent en excès dans le sol.
    Les roses et les clématites n'apprécient pas trop le vent mais il est préférable que l'endroit où elles se développent soit bien ventilé, afin d'éviter l'oidium et les taches noires pour le rosier et le dépérissement ( surnommé "le mal") chez les clématites.
    Aujourd'hui, grâce à la culture en conteneurs, on peut choisir ces deux plantes en pleine floraison dans les jardineries. Il devient alors facile d'assortir au mieux les coloris et d'associer les fleurs que vous préférez vraiment. Vous pouvez les planter aussitôt à condition de pouvoir les arroser régulièrement durant l'été. Il est souvent possible de les garder dans leur pot de culture jusqu'en septembre ou octobre où les conditions sont souvent plus favorables à une bonne reprise des racines.

    Un jardin vertical sans support

    Les rosiers grimpants et les clématites sont traditionnellement cultivés sur des supports : de simples fils tendus sur un mur, un treillage de bois ou parfois même un grillage de clôture. Le rosier doit être palissé grâce à des liens, mais les clématites s'accrochent toutes seules en enroulant leur pétiole, c'est-à-dire la "queue" de la feuille autour des fils ou des fines branches qu'elles trouvent à leur portée.
    En les plantant juste à côté des rosiers, les clématites s'accrochent sur les tiges de celui-ci, plus raides et plus vigoureuses. Elles ne leur causent aucun tort puisque leur fixation n'est jamais très serré. Une jeune branche sur laquelle est fixée une clématite continue sa croissance et s'épaissit tout à fait normalement.

    Vous vous demandez si...

    Les traitements pour rosiers risquent-ils de nuire aux clématites ?

    Si vous ne forcez pas les doses, il n'y a aucun risque. Mais par ailleurs, il faut être conscient que l'alliance de ces deux plantes est également bénéfique sur un plan sanitaire. Le feuillage abondant des clématites ombrage un peu celui du rosier et le réduit alors sa sensibilité à l'oïdium et aux tâches noires.

    La clématite ne risque t'elle pas d'étouffer le rosier ?

    Non, car la taille permet d'équilibrer les végétations des deux partenaires. En cours de végétation, n'hésitez pas à pincer ( couper avec les doigts) quelques tiges des clématites pour les aider à se ramifier et dirigez-les de manière à bien se mêler aux branches du rosier en évitant de constituer de gros amas de branches entrelacées.

    Peut-on planter deux clématites sur un même rosier ?

    Oui, bien sûr, vous pouvez assortir deux coloris de clématites différentes, eux-mêmes assortis à celui du rosier, mais le plus intéressant reste de planter une clématite printanière et une clématite à grandes fleurs ensemble sur le même rosier. On obtient ainsi une très longue période de floraison au même endroit. (Il n'y a pas grand risque de se tromper au moment de la taille car même sèches, les branches des deux types de clématites sont bien différentes).

    Et mon balcon dans tout ça ?

    Cette association est également possible sur un balcon. A vous de soigner correctement ces grimpantes urbaines, le long de la rambarde du balcon; à cultiver impérativement dans un grand bac.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires